Sommaire

Monter un mur en brique

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Monter un mur en brique n'est pas compliqué pour un bon bricoleur, mais cela demande de bien préparer son chantier, de faire preuve d'attention, de précision et de patience pour obtenir un mur d'aplomb, stable et solide.

Les différentes étapes à suivre sont : le calcul des fondations et leur réalisation, la préparation du mortier, le montage du mur et la finition des joints.

Ne négligez jamais la sécurité. Si votre ouvrage est important ou bien si vous avez un doute sur la conception de votre mur, n'hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Notre fiche pratique vous explique comment monter un mur en brique pleine, type muret de jardin. C’est un bon exercice pour débuter la maçonnerie des murs.

Zoom sur l’appareillage du mur en brique

Les dimensions de la brique pleine suivent le principe suivant : sa longueur correspond à 2 fois sa largeur, et souvent cette largeur représente 2 fois sa hauteur. Ainsi, la brique de 22 × 11 × 5,5 cm est une dimension standard que l’on retrouve couramment (avec des variations de quelques millimètres).

Ces relations proportionnelles entre les dimensions des briques permettent de créer différents appareillages, notamment :

  • l’appareillage en panneresse : les briques, posées à plat dans leur longueur, forment un mur de 11 cm d’épaisseur. L’appareil est généralement à joints croisés (les joints verticaux d’un rang sont situés au milieu des briques du rang inférieur et du rang supérieur) ;
  • l’appareillage à la française : les briques à plat sont posées dans leur longueur ou dans leur largeur, en alternant d’un rang sur l’autre, pour réaliser un mur de 22 cm d’épaisseur ;
  • l’appareillage anglais : pour un mur de 22 cm d’épaisseur également, on pose successivement sur un rang deux briques posées à plat dans leur longueur et une brique à plat dans sa largeur.

Choisissez votre appareillage en fonction de l’épaisseur du mur et selon l’esthétique souhaitée.

Pour réaliser les appareillages, on peut être amené à utiliser des briques coupées en 2 dans leur longueur (11 × 11 × 5,5 cm), ou des mulots qui sont des briques coupées en 2 dans leur largeur (22 × 5,5 × 5,5 cm).

1. Calculez les dimensions des fondations et du mur en brique

Une fois l’appareillage choisi, l’épaisseur du mur est fixée : elle correspond à une largeur (11 cm) ou à une longueur de brique (22 cm).

Les dimensions des fondations dépendent des dimensions du mur, de la nature du sol et de la région où se trouve la construction :

  • La largeur des fondations correspond environ à 3 fois la largeur du mur en brique.
  • L’assise doit être hors gel. La profondeur des fondations va donc dépendre de votre région.
Lire l'article Ooreka

Vous devez également déterminer le nombre de briques selon la longueur et la hauteur de votre mur. Pour cela, il faut prendre en compte les dimensions des briques et l’épaisseur des joints :

  • Avec des briques classiques, l’épaisseur du joint vertical est de 1 cm environ. Une longueur de mur divisible par 23 cm est donc simple à calculer.
  • L’épaisseur du joint horizontal (assise) est de l’ordre de 1 à 1,5 cm. En ajoutant la hauteur des briques (5,5 cm), on détermine le nombre de rangs de briques pour obtenir la hauteur de mur souhaitée. Il est possible de jouer légèrement sur l’épaisseur des joints pour s’ajuster à la hauteur voulue.

Le nombre de briques nécessaires pour construire le mur est :

nombre de briques pour un rang × nombre de rangsSi les dimensions du mur ne sont pas des multiples des dimensions des briques + joints, il faut prévoir de couper les briques.

2. Préparez les piges

Au fur et à mesure de la construction, il est indispensable de vérifier l'horizontalité et la verticalité (aplomb) du mur en brique. C’est pourquoi, il faut commencer par préparer des repères verticaux :

  • Pour chaque extrémité du mur, utilisez un tasseau (section de 10 × 7 mm environ) pour confectionner une pige.
  • Sur chaque tasseau, marquez des repères de hauteur qui correspondent au niveau du dessus des briques de chaque rangée, sans oublier l’épaisseur des joints !

Vous réalisez ensuite les fondations sur lesquelles vous positionnerez les repères.

Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Positionnez les repères sur la fondation

Une fois les fondations réalisées, vous pouvez mettre en place les repères verticaux et horizontaux de votre mur :

  • À chaque extrémité du mur, posez une brique au milieu de la fondation.
  • Placez les piges confectionnées à chaque extrémité du mur, au niveau de la face visible des briques.
  • Réglez l’aplomb et la hauteur des piges.
  • Tirez un cordeau entre les piges. Placez-le sur le premier repère des piges, qui correspond au niveau de la première rangée de briques.
  • Vérifiez l’horizontalité du cordeau avec un niveau à bulle. Si besoin, ajustez la position des piges et du cordeau.

4. Préparez les briques et le mortier

Les repères posés, vous pouvez commencer les travaux de maçonnerie.

  • À proximité du chantier, prévoyez un seau de maçon rempli d'eau et disposez un tas de briques sur une palette (pour les isoler du sol).
  • Préparez votre mortier. Effectuez votre mélange vous-même (ciment, chaux et sable) ou utilisez un mortier prêt à gâcher.
  • Mouillez quelques briques et laissez-les s’égoutter sur la palette.
Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Posez les premières briques du premier rang

  • À une extrémité du mur, déposez sur la fondation une couche de mortier de la longueur de la brique à poser et un peu plus épaisse que le joint prévu (> 1 cm).
  • Entaillez en biais le dessus du mortier à l'aide du bout arrondi de la truelle.
  • Posez la première brique sur le lit de mortier. Faites-la glisser doucement en un mouvement de va-et-vient avec la main afin de la positionner suivant le cordeau.
  • Tapotez le dessus de la brique avec le tranchant de la truelle pour l’ajuster à la hauteur du cordeau, et ainsi avoir la bonne épaisseur de joint.
  • Vérifiez immédiatement à l'aide du niveau à bulle que la brique est parfaitement horizontale et verticale.
  • Récupérez le mortier en trop à l'aide de la truelle et jetez-le dans l'auge.
  • Posez à sec les briques suivantes en les espaçant de 1 cm sur une longueur de 1,50 m environ.
  • Retirez les briques intermédiaires et scellez la dernière brique posée à sec de la même façon que la première.
  • Posez une règle de maçon sur les deux briques et vérifiez l'horizontalité avec le niveau à bulle.

6. Posez les briques intermédiaires du premier rang

Il s’agit maintenant de compléter le premier rang entre les 2 premières briques posées :

  • Revenez à la première brique posée.
  • Étalez à côté un boudin de mortier un peu plus épais que le joint, ainsi qu'un boudin sur la face verticale de la brique déjà en place.
  • Placez une nouvelle brique en suivant le cordeau, faites-la glisser sur le mortier de manière à écraser le mortier sur la surface verticale de la première brique pour obtenir un joint de 1 cm.
  • Tapotez le dessus et le côté de la brique, puis vérifiez l'horizontalité et la verticalité.
  • Poursuivez la pose des briques intermédiaires en contrôlant régulièrement l'horizontalité, la verticalité et éventuellement l’équerrage !

Renouvelez la pose à sec sur une longueur de 1,50 m puis le scellement des briques intermédiaires, jusqu’à atteindre l’autre extrémité du mur.

7. Coupez les briques

Pour couper une brique :

  • Posez-la bien à plat sur un support solide.
  • Marquez l'emplacement de la coupe avec une craie.
  • Creusez une entaille peu profonde en suivant la marque avec un burin et une massette.
  • Posez le ciseau de briqueteur sur la marque de coupe et, à l'aide d'un maillet, tapez dessus. La brique doit se couper net.

8. Remplissez et lissez les joints du premier rang

Une fois votre premier rang terminé et parfaitement horizontal et vertical, conformément aux repères placés (piges et cordeau), finissez les joints :

  • Remplissez les joints verticaux avec un peu de mortier et retirez l'excédent avec la truelle.
  • Lissez le mortier au pied du mur de manière à lui donner une forme bien nette pour faciliter l'écoulement de l'eau.

9. Cas 1 : montez les 4 rangs suivants rangée après rangée

Si votre mur fait moins de 3 m de long et que sa hauteur ne dépasse pas 1,50 m environ, vous pouvez le monter rangée après rangée, d’une extrémité à l’autre, en respectant les principes suivants :

  • Placer le cordeau au niveau supérieur du rang à poser.
  • Commencez la pose à une extrémité avec une brique ou une demi-brique, en alternant d’une rangée à l’autre. Vous créez ainsi un appareil à joints croisés : les joints ne se superposent pas et le mur est plus solide.
  • Vérifiez régulièrement l’horizontalité, la verticalité du mur et éventuellement son équerrage.
  • A la fin de chaque rangée, remplissez de mortier les joints verticaux et retirez l’excédent à la truelle.

9. Cas 2 : montez les 4 rangs suivants en escalier par portion

Si vous construisez un mur de plus de 3 m de long et assez haut, il faut le monter en escalier :

  • Commencez à une extrémité sur 4 rangs environ : posez 4 briques puis 3 et ainsi de suite, en alternant d’une rangée à l’autre la pose d’une demi-brique et d’une brique entière pour obtenir des joints croisés.
  • Effectuez une pose à sec sur 2 ou 3 m, puis montez 4 rangs, en escalier, à joints croisés. Répétez ces opérations jusqu’à l’autre extrémité du mur.
  • Scellez ensuite les briques intermédiaires de chaque section. Vérifiez l’horizontalité, la verticalité et éventuellement l’équerrage au fur et à mesure du montage, et remplissez de mortier les joints verticaux en enlevant l’excédent.
  • Laissez « prendre » le mortier du mur avant de continuer à monter.

10. Montez les rangs suivants

Lorsque les premiers rangs du mur sont bien stabilisés et alignés, vous pouvez poursuivre le montage rang par rang ou procéder par section si vous préférez.

Préparez les joints selon la finition de votre mur :

  • S’il va être enduit, lissez les joints à la truelle au fur et à mesure du montage.
  • Si les briques restent apparentes, grattez les joints avant qu'ils ne sèchent sur 2 cm environ avec un fer à joints, et brossez soigneusement les briques à l'aide d'une brosse dure pour éliminer les traces de mortier. Effectuez cette opération lorsque vous avez monté plusieurs rangs (en fonction de la largeur du mur), et en particulier avant d’interrompre votre chantier.

11. Réalisez le jointoiement du mur en brique

Si la finition du mur est en briques apparentes, vous devez effectuer le rejointoiement :

  • Brossez tout le mur soigneusement à la brosse dure.
  • Mouillez-le en partant du bas à l'aide d'un jet d'eau.
  • Préparez du mortier de rejointoiement. Il doit être pratiquement sec.
  • Déposez du mortier sur une taloche, puis garnissez les joints horizontaux à l'aide du fer à joints.
  • Réalisez les joints verticaux en prenant directement un boudin de mortier dans une main et en le glissant dans le joint avec le fer à joints.
  • Le mortier sèche vite. Une fois les joints comblés, lissez-les avec le fer à joints, selon la forme de joint que vous voulez obtenir.
  • Terminez en brossant le mur avec une brosse douce pour nettoyer les briques sans endommager les joints.

Matériel nécessaire pour monter un mur en brique

Imprimer
Auge

Auge

À partir de 2 €

Briques pleines

Briques pleines

1 € l'unité environ

Brosse

Brosse

À partir de 3 €

Brosse dure

Brosse dure

Environ 5 €

Burin plat

Burin plat

À partir de 5 €

Ciseau à brique

Ciseau à brique

Cordeau de jardinier

Cordeau de jardinier

À partir de 10 €

Équerre à tracer

Équerre à tracer

À partir de 5 €

Fer à joint

Fer à joint

4 € environ

Fil à plomb

Fil à plomb

Environ 5 €

Gants de protection épais

Gants de protection épais

10 € environ

Lunettes de protection

Lunettes de protection

6 € environ

Massette

Massette

À partir de 5 €

Mètre ruban

Mètre ruban

À partir de 4 €

Mortier

Mortier

1,50 € le kg

Niveau à bulle

Niveau à bulle

À partir de 4 €

Règle aluminium 2 m

Règle aluminium 2 m

Environ 15 €

Seau de maçon

Seau de maçon

Environ 2 €

Taloche

Taloche

Environ 10 €

Tasseau

Tasseau

À partir de 5 €

Truelle de maçon

Truelle de maçon

À partir de 4 €

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Gros œuvre

Sommaire