Sommaire

Monter un mur en parpaing

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Comme pour toutes constructions de mur, il faut être rigoureux et bien préparer son chantier pour construire un mur en parpaing.

Le parpaing standard, de dimensions L 50 cm × l 20 cm × H 20 cm, matériau peu cher et solide, est utilisé pour ce type de construction. Il peut recevoir toutes les finitions classiques, comme l'enduit ou le parement. N'oubliez pas de poser une couvertine ou tout autre élément de protection pour préserver le mur du mauvais temps.

Il est recommandé de construire un mur en parpaing lorsque les conditions climatiques sont favorables : le temps ne doit être ni trop froid ni trop chaud, sans pluie ni grand vent. Voici la méthode expliquée pas à pas.

Zoom sur les parpaings

Il existe différents types de parpaing pour répondre aux particularités des différents projets de construction. Pour la construction d’un mur, on utilise :

  • des parpaings creux 50 x 20 x 20 essentiellement ;
  • des parpaings d'angle, pour les chaînages verticaux : ces chaînages sont mis en place lorsque le mur forme un angle, ou en position intermédiaire (environ tous les 3 m pour un mur de 1,80 m) ;
  • des parpaings pleins, éventuellement en soubassement.

Il faut compter 10 parpaings standards par mètre carré. Avant de commencer la construction, calculez le nombre de parpaings nécessaires, y compris le nombre de parpaings particuliers comme les blocs d’angle.

1. Calculez les dimensions des fondations

Le calcul précis des dimensions des fondations dépend d’un ensemble de facteurs liés à la nature et à la taille de la construction, ainsi qu’à la qualité du sol. Ce calcul peut être assez complexe.

Néanmoins, pour la construction d’un mur, on peut retenir deux points essentiels :

  • largeur des fondations : elle doit être plus importante que la largeur (épaisseur) du mur, et d'au moins 40 cm. On retient une moyenne comprise entre 2 et 3 fois la largeur du mur.
  • profondeur des fondations : il est toujours préférable d’atteindre la zone hors gel. Cependant, pour un muret en parpaing sur une hauteur de 2 ou 3 rangs, une profondeur de 30 cm peut suffire. La profondeur dépend de la nature du sol, de la hauteur du mur et de son épaisseur.
Lire l'article Ooreka

2. Délimitez l'emplacement des fondations du mur

Avant de creuser les fondations, il faut visualiser précisément l'implantation de la construction.

Commencez par délimiter les fondations du mur. Cette étape doit être faite avec minutie, de cela dépend en grande partie la réussite de votre projet.

  • Déterminez l'emplacement du futur mur et repérez ses fondations (au moins 40 cm de large). Utilisez votre mètre ruban pour vérifier vos cotes.
  • Placez des piquets à chaque coin de l’emplacement de la fondation.
  • Reliez les piquets entre eux à l'aide de cordeaux bien tendus.
  • Au sol, marquez l'emplacement à l'aide de poudre à tracer ou de plâtre, en suivant bien l'aplomb des cordeaux.

3. Creusez les fondations

  • Creusez les fondations avec une pelle et une pioche. Allez du centre vers les bords, en respectant vos marques.
  • Au fur et à mesure du décaissement, veillez à respecter parfaitement l'aplomb sur le côté extérieur à l’aide du fil à plomb.
  • Creusez jusqu'à la bonne profondeur.
  • Égalisez le niveau le plus parfaitement possible. Pour vous y aider, placez une règle de maçon sur le fond de la fondation et disposez un niveau à bulle dessus. Rectifiez le niveau si besoin.
  • Si la semelle est large, placez des planches sur les côtés qui feront office de coffrage de la semelle.

4. Préparez le fond de fouille

Cas 1 : Avec gravier et sable

  • Disposez, au fond de la fouille, des graviers (environ 4 cm pour un muret) et égalisez pour avoir le niveau.
  • Sur les graviers, déposez un lit de sable destiné à égaliser et stabiliser le sol.

Cas 2 : Avec un béton de propreté

  • Préparez votre béton de propreté dans la bétonnière. C’est un béton maigre, faiblement dosé en ciment (150 kg/m3).
  • Coulez une couche de béton de propreté de 4 cm d'épaisseur.
  • Laissez sécher une journée.
Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Coulez la semelle de fondation

  • Posez le ferraillage sur des cales, de manière à ce qu’il soit légèrement surélevé.
  • Placez les équerres de liaison s’il y a des chaînages verticaux.
  • Reliez l’ensemble du ferraillage avec du fil recuit, pour le maintenir en place lors du coulage du béton.
  • Préparez votre béton dans une bétonnière (300 ou 350 kg/m3).
  • Coulez la semelle sur le ferraillage.
  • Lissez le béton avec une règle pour qu'il soit plan et de niveau. Cette surface va servir de base à la pose des parpaings.
  • Laissez sécher la fondation environ une semaine.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

6. Délimitez l'emplacement du mur

  • Délimitez l'emplacement exact du futur mur en parpaing en plaçant des piquets aux angles. Ces piquets vont servir de piges d’élévation, c’est-à-dire de repère de hauteur. Ils doivent donc être un peu plus hauts que le mur terminé.
  • Plantez les piquets avec une masse ou fixez-les avec des morceaux de planche et des bastaings.
  • Reliez les piquets avec des cordeaux. Ces cordeaux vont vous servir à vérifier l'alignement horizontal et l'aplomb du mur.
  • Le cordeau est monté au fur et à mesure du montage d’un rang de parpaings.

7. Débutez la pose du premier rang

  • Préparez votre mortier dans la bétonnière. Versez une dose de mortier dans votre auge.
  • Déterminez le point de départ de la pose : à l’angle du mur s’il y en a un, ou à une extrémité du mur.
  • Disposez du mortier avec la truelle sur ce point de départ : étalez une couche d’environ 2 à 3 cm d'épaisseur sur une longueur correspondant à celle d'un parpaing.
  • Avec le bout de la truelle, entaillez en biais le dessus du mortier et posez votre premier parpaing, alvéoles toujours tournées vers le bas.
  • Tapotez sur le dessus du parpaing à l'aide d'une massette et vérifiez immédiatement sa verticalité avec un fil à plomb et son niveau avec un niveau à bulle.

8. Complétez le premier rang

  • Posez un lit de mortier à la suite du premier parpaing.
  • Posez le second parpaing comme le premier, en laissant un joint de 1 cm entre les parpaings et en suivant scrupuleusement l’alignement du cordeau.
  • Posez les parpaings suivants en répétant ces opérations. Veillez à toujours respecter la largeur du joint et vérifiez régulièrement la verticalité avec le fil à plomb et le niveau en plaçant la règle de maçon sur les parpaings et le niveau à bulle dessus.
  • Vérifiez à nouveau tous les niveaux une fois ce premier rang terminé, c'est une étape très importante dans la réalisation de votre mur.

9. Coupez les parpaings

Pour complétez les rangées, vous devrez effectuer des coupes.

Pour la coupe manuelle d’un parpaing, utilisez un martelet, la technique est simple.

  • Maintenez votre parpaing debout, légèrement incliné, sur une extrémité.
  • Marquez votre coupe sur tout le tour du parpaing (généralement au milieu du parpaing).
  • Ensuite, entaillez progressivement la coupe sur chaque face avec le martelet, le parpaing va casser net.

10. Remplissez les joints

Une fois le premier rang posé :

  • Remplissez les joints verticaux avec du mortier à l'aide d'une truelle. Laissez couler le mortier directement par le haut de chaque joint.
  • En façade du mur, terminez de remplir les joints avec la truelle.
  • Raclez ensuite avec la truelle pour enlever le surplus de mortier.

11. Montez les autres rangs de parpaings

Posez les parpaings en quinconce

  • Réglez la hauteur du cordeau au rang suivant.
  • Posez les parpaings en décalant les joints d’un rang sur l’autre : commencez la pose du second rang avec des moitiés de parpaing, puis le troisième rang avec des parpaings entiers, et ainsi de suite.
  • Continuez à poser les parpaings rang après rang, toujours en commençant par un angle ou une extrémité (ou les 2 extrémités).
  • Remplissez et raclez les joints.
  • Vérifiez régulièrement l’aplomb et le niveau du mur.

Lissez les joints

Lissez proprement les joints avec la truelle de votre choix selon la finition désirée :

  • joint plat avec le plat de la truelle ;
  • joint arrondi avec le bout de la truelle langue-de-chat ;
  • joint creux ou oblique avec une truelle à joint.

Matériel nécessaire pour monter un mur en parpaing

Imprimer
Auge

Auge

À partir de 2 €

Bâche

Bâche

À partir de 8 €

Bétonnière

Bétonnière

180 € ou 30 €/jour en location

Cale d'épaisseur

Cale d'épaisseur

Ciment

Ciment

Environ 1,50 €/kg

Cordeau à poudre

Cordeau à poudre

À partir de 4 €

Dame manuelle

Dame manuelle

À partir de 30 €

Équerre à tracer

Équerre à tracer

À partir de 5 €

Fil à plomb

Fil à plomb

Environ 5 €

Gants de protection épais

Gants de protection épais

10 € environ

Gravier

Gravier

À partir de 4 € le sac de 25 kg

Lunettes de protection

Lunettes de protection

6 € environ

Martelette

Martelette

Masse

Masse

15 €

Mètre ruban

Mètre ruban

À partir de 4 €

Mortier

Mortier

1,50 € le kg

Niveau à bulle

Niveau à bulle

À partir de 4 €

Pelle

Pelle

20 € environ

Pioche

Pioche

20 € environ

Piquets en bois

Piquets en bois

À partir de 1 € l'unité

Planches de bois

Planches de bois

Selon essence et dimensions

Règle aluminium 2 m

Règle aluminium 2 m

Environ 15 €

Sable

Sable

Environ 6 €/kg

Seau de maçon

Seau de maçon

Environ 2 €

Truelle de maçon

Truelle de maçon

À partir de 4 €

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Gros œuvre

Sommaire