Sommaire

Le mortier fibré est principalement utilisé dans le domaine de la construction, aussi bien dans le cadre d'une rénovation que de la réalisation de constructions neuves. La spécificité de sa formulation en fait un mortier aux propriétés mécaniques intéressantes en termes de durabilité.

Qu'est-ce que le mortier fibré ?

Composition

Le mortier fibré se compose de différents types de sables majoritairement siliceux, de ciments spéciaux (ciments de classe CEM I), de fibres synthétiques ainsi que d’adjuvants.

Les fibres utilisées sont en matière plastique. Leur longueur (d'une moyenne de 6 mm) et leur diamètre dépendent principalement de la granulométrie du mortier, comprise entre 0 et 2 mm. La plupart du temps, le mortier fibré est un mortier prêt à l’emploi. Toutefois, il est possible d’ajouter soi-même les fibres au mortier réalisé.

Avantages

L’ajout de fibres dans le mortier permet d’augmenter la densité du matériau. Le mortier fibré est plus compact et plus résistant. Ainsi :

  • il bénéficie d’une meilleure résistance à la compression ;
  • il est moins sujet aux risques de fissurations lors de la phase de retrait ;
  • il endure mieux les chocs et les agressions extérieures (pluies acides, pollution) ;
  • il offre peu de prise à la corrosion, qui résulte de la carbonation du béton et des ions chlorure.

Préparer du mortier fibré

La préparation du support

Le mortier fibré peut être appliqué sur un support en béton, en brique ou en pierre dure. En revanche, ceux en bois, en plâtre ou endommagés (présence de fissures) sont exclus. Le support doit être propre et sain. Il doit être nettoyé, poncé et éventuellement grenaillé afin d’ôter toutes les impuretés. De même, les armatures rouillées doivent être brossées et traitées contre la corrosion.

La préparation du mortier fibré

Le mortier fibré est préparé au moyen d’un malaxeur. Le mélange prêt à l’emploi est déversé dans un récipient contenant l’eau préalablement mesurée. En effet, la quantité d’eau doit être rigoureusement respectée afin d’éviter toutes fissurations ultérieures.

Appliquer du mortier fibré

Dans quels cas utiliser du mortier fibré ?

Le mortier fibré peut être utilisé aussi bien en intérieur qu’en extérieur. On l'emploie :

  • pour la réparation d’ouvrages courants de maçonnerie ou le renforcement d’ouvrages tels que balcons, corniches, surfaces en béton ;
  • pour la fabrication de chapes. Celles réalisées avec du mortier fibré sont plus résistantes puisqu’elles présentent une résistance à la compression à 28 jours de 20 MPa.

L’application du mortier

L’application du mortier fibré doit intervenir dans les 15 min suivant sa préparation. Il est préconisé d’appliquer le mortier de réparation et de surfaçage sur une épaisseur comprise entre 2 et 100 mm : cette dernière dépend du type de mortier fibré utilisé (avec ou sans prise rapide). Quant au recouvrement des armatures, il est fixé à 30 mm minimum. Le délai de séchage est compris entre 24 h et 72 h en fonction du type de support.

Pour quels tarifs ?

Le mortier fibré est conditionné dans des sacs de 25 kg ou de 30 kg. À titre indicatif, il faut compter entre 11 et 35 € pour un sac de 25 kg de mortier fibré pour la réalisation d’une chape. Quant au mortier fibré de réparation, comptez entre 45 € et 65 € le sac de 25 kg.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide