Dallage sur terre-plein

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Le dallage sur terre-plein est une dalle en béton placée à même le sol. La construction réalisée sur un dallage sur terre-plein est dépourvue de vides de type vide sanitaire, sous-sol ou cave. Cette solution est économique lorsque les contraintes techniques le permettent.

Différents types de dallages sur terre-plein

Le dallage sur terre-plein peut prendre appui ou pas sur les maçonneries existantes.

Le dallage sur terre-plein prenant appui sur les structures existantes est préconisé lorsque des tassements sont à craindre. Ces tassements peuvent être liés à la qualité des matériaux utilisés ou à une quantité conséquente de remblai.

Le dallage sur terre-plein indépendant appelé également « dallage sur terre-plein désolidarisé » prend uniquement appui sur le terre-plein. Cette méthode est retenue lorsque la forme est stable, sans risque de tassements (le sol doit être stable et le terrain homogène).

Lire l'article Ooreka

Fonctions du dallage en terre-plein

Le dallage sur terre-plein remplit 3 fonctions.

Tout d'abord, il permet de supporter les charges de l’ouvrage (murs, cloisons, meubles et personnes).

Par ailleurs, il remplit une fonction d’isolation thermique.

Enfin, il est destiné à recevoir un revêtement de sol.

Lire l'article Ooreka

Mise en œuvre d'un dallage sur terre-plein

La réalisation s’effectue en 7 étapes :

  1. Un décapage de la terre végétale est effectué sur une épaisseur d’au moins 30 cm.
  2. La fondation du dallage est réalisée au moyen d’une « forme ». La forme se compose de gravier, de granulats et de sable d’une épaisseur minimale de 20 cm. Cette forme doit être compactée afin de limiter les risques de déformations éventuelles. Le DTU 13-3 exige une déformation de 30 MPa /m pour une surface de 75 cm de diamètre.
  3. Une couche de sable d’une épaisseur de 5 cm minimum est posée afin d’obtenir une surface plane.
  4. Les canalisations éventuelles sont placées une fois le fond de forme réalisé. Dans ce cas, un dénivelé de 2 cm par mètre est préconisé.
  5. Un isolant thermique non compressible de type polystyrène expansé d’une épaisseur de 12 cm environ est placé sur la surface de la couche de sable. L’isolant limite les échanges thermiques entre la périphérie de la construction et l’intérieur de cette dernière. Le choix des matériaux isolants est fonction des performances thermiques attendues.
  6. Un film en polyéthylène de 200 microns est placé afin de faire obstacle aux remontées capillaires.
  7. La dalle béton est réalisée afin de supporter les charges et d’accueillir les futurs revêtements. Cette dalle est armée d’aciers assemblés pour former une nappe de treillis soudés. En fonction du type de dallage retenu, l’armature est plus ou moins complexe. Ainsi, l’armature de la dalle désolidarisée est plus simple que celle d’une dalle prenant appui sur la maçonnerie. Le béton utilisé peut être un béton traditionnel auquel sont ajoutés ou pas des adjuvants.
Lire l'article Ooreka

Prix d'un dallage sur terre-plein

Pour la réalisation d’un dallage sur terre-plein, il faut compter entre 50 à 60 € m² hors revêtement.

Ces pros peuvent vous aider