Sommaire

Les poutres et poutrelles en acier sont un recours précieux aussi bien en construction neuve qu’en extension et en rénovation. La poutre en acier offre une excellente résistance tout en étant de mise en œuvre rapide et facile.

Pas de séchage comme pour le béton, un encombrement bien plus réduit que le bois à résistance égale et une longévité exceptionnelle sans crainte des insectes ni des champignons et moisissures. IPE, IPN, poutres en U et à congé, etc., la poutre en acier se décline selon de nombreux modèles pour des utilisations multiples.

Les modèles de poutre en acier

Qu’il s’agisse de réaliser une charpente, une ossature, un pilotis ou un linteau, la poutre en acier associe de nombreuses qualités dont la rigidité, la résistance, la longévité et la facilité de mise en œuvre. Que vous soudiez, boulonniez ou rivetiez, l’acier reste un matériau facile à travailler qui, s’il est correctement traité à la mise en place, peut durer de nombreuses décennies sans entretien, même inaccessible dans la construction, noyée, intégrée, coffrée…

On distingue les différentes poutres d’acier entre elles selon leur profil. Ensuite les dimensions varient aussi bien dans l’épaisseur de l’acier employé pour former la poutre, que les cotes de son profil et enfin de la longueur d’un élément.

Les profils de la poutre en acier

Le profil de la poutre en acier est classé en fonction de son apparence et généralement selon la lettre de l’alphabet que dessine(nt) la/les semelle(s) – branches de part et d’autres de l’âme – par rapport à l’âme. On distingue les profils en U, les profils en I, en H, en T, etc., avec également des profils carrés ou rectangulaires dits profils caissonnés.

Il existe des profils symétriques où les semelles sont de même largeur et des profils dissymétriques où les semelles sont de largeur différente, mais aussi des poutres à semelle variable (largeur de la semelle progressive). Quasiment toutes les déclinaisons sont possibles puisqu’il s’agit de confection à façon par laminage de l’acier.

Les appellations de la poutre en acier

Les appellations de la poutre en acier sont nombreuses. Les poutres en acier les plus couramment utilisées sont les IPE, IPN, HE, UAP, UPN qui se différencient entre elles selon le profil déterminé par la première lettre de l’appellation (en I pour IPE et IPN, en U pour UAP et UPN). Les différences entre ces appellations résident dans des détails (pour le particulier) importants pour le professionnel :

  • IPN ou IPE : IPN pour poutrelle en I à profil normal (IPN) ou poutrelle en I à profil européen (IPE). La différence vient du raccordement entre les semelles (ailes) et l’âme ; alors qu’une IPE dispose d’une épaisseur constante des semelles, dans l’IPN, l’épaisseur des semelles augmente vers la liaison avec l’âme.
  • UAP et UPE : c’est une autre distinction que pour les poutres à profil en I puisque dans les poutres à profil en U, les ailes sont à bords parallèles et d’épaisseur constante mais réduite pour les UPE. La hauteur maximale de l’aile (exprimée en mm) différencie les UAP (de 80 mm jusqu’à 300 mm) des UPE (de 80 mm à 400 mm).
  • IFB et SFB : il s’agit de poutres et poutrelles à semelles asymétriques dont l’une est particulièrement large dans le but de réaliser des planchers-dalles. Les poutres IFB (Integrated Floor Beam) sont confectionnées ainsi au laminage alors que sur les poutres SFB (Slim Floor Beam) consistent en une tôle soudée sous une semelle qui en élargit la cote.
  • HEA, HEB, HEM : les poutres et poutrelles à profil en H (ailes plus larges et âme moins haute que sur les poutres en I) répondent également à des appellations différentes en fonction de la hauteur de l’âme et de la largeur des semelles ou ailes.

Les cotes de la poutre en acier

Si la longueur généralement commercialisée d’une poutre en acier est de 4 à 18 m, c’est d’abord sur les cotes de sa section qu’il faut approfondir le choix. Les cotes de la poutre en acier vont dépendre de la hauteur de l’âme ainsi que de la largeur des ailes et/ou semelles. Selon les solutions choisies, les cotes des poutres classiques s’étendent de 8  mm à plus 1 m. On identifie les poutres selon leur type et la hauteur de l’âme.

L’utilisation dans la construction de la poutre en acier

Intérêt de la poutre en acier

À quasiment toutes les étapes de la construction mais aussi de la rénovation ou de l’extension, la poutre en acier trouve sa place comme élément porteur quel que soit le matériau de base de la construction (brique, bloc béton, bois, etc.), son style (construction traditionnelle, maison sur pilotis, etc.) et de sa localisation (construction en zone sismique, par exemple).

Elle est utilisée en structure, en renfort ou en complément de structure mais aussi en aménagement : poutres en treillis et fermes, cadres articulés et portiques, arcs et catènes (les poutres étant cintrées), ossatures légères et lourdes, linteaux, planchers secs, supports de bacs et de planchers, toitures-terrasses, cloisonnements... La poutre en acier est utile partout où on peut requérir une poutre horizontale ou un poteau vertical quand la place est limitée mais que la charge est importante et d’autant plus que la poutre sera inaccessible à un quelconque entretien une fois la construction achevée (la poutre en acier pouvant être galvanisée afin d’éviter toute corrosion).

Normes de construction de la poutre en acier

La poutre en acier répond à des normes de construction, de qualité et de dimensionnement qui doivent servir à sa sélection en fonction de son implantation (charge, résistance mécanique, propriétés physiques, etc.).
 

Quelques normes de poutre en acier

NF EN 10024

Poutrelles en I à ailes inclinées laminées à chaud

NF EN 10034 Poutrelles I et H en acier de construction

NF A45-209

Produits sidérurgiques. Poutrelles IPN. Dimensions

NF EN 10279 Profilés en U en acier laminés à chaud

Le prix de la poutre en acier

La poutre en acier se vend en général au mètre linéaire (m/l). Le prix de la poutre en acier dépend de son profil, de ses dimensions et des éventuels traitements qu’elle a reçus (galvanisation, peinture anticorrosion, etc.). Le prix au m/l varie de 20 € pour une IPN 80 à 300 € le m/l environ pour une IPN 200 mais peut atteindre plus de 1 000 € le m/l pour un profil plus élaboré ayant reçu une galvanisation ou un autre traitement de surface.

Ces pros peuvent vous aider