Sommaire

Tout projet de construction doit faire l'objet d'une analyse des besoins de manière à trouver les réponses adéquates (techniques, administratives, esthétiques et de confort) liées aux attentes de ceux qui vont y vivre et à leur environnement.

Cette analyse conduit logiquement à réaliser des études techniques ou spécifiques pour concevoir le projet de construction. Ces études doivent de plus répondre aux normes en vigueur qui s'y appliquent comme par exemple la réglementation thermique ou encore les règles parasismiques. L'étude technique, avec ces différents volets, est donc la base d'un chantier de construction.

Chronologie d'un projet de construction

Il est important de comprendre le contexte d'un projet de construction pour appréhender les études techniques nécessaires. Pour cerner les différentes phases d'un projet de construction allant de la conception à la réalisation, il faut s'organiser dans le temps en fonction des différentes étapes.

Une opération de construction maîtrisée peut se décomposer en 6 phases :

  1. une phase d'approche servant à définir les besoins et à réaliser une étude de faisabilité (administrative, technique et financière) ;
  2. une phase de conception : réalisation d'avant-projets et du permis de construire ;
  3. une phase de préparation pour choisir les modes constructifs, décrire les travaux et réaliser des plans d'exécution et de détails ;
  4. une phase de constitution d'équipes travaux comprenant la production et l'analyse des devis ;
  5. une phase exécution des travaux ;
  6. une phase de réception des travaux pour clôturer le chantier et rentrer dans les lieux.

Les études techniques d'un projet de construction

En suivant la chronologie d'une opération de construction, voici les différentes études à réaliser ou les points à approfondir, liés au côté technique d'une construction en fonction des différentes phases de votre projet.

Phase 1 : approche

L'étude de faisabilité permet d'appréhender les objectifs du projet et de les mettre en adéquation avec les différentes contraintes : règles d'urbanisme, avoisinants et environnement, modes constructifs envisageables, budget approximatif.

Cette étude a pour but de faire un tour d'horizon du projet. Elle contient des esquisses, des chiffres prévisionnels, des descriptions succinctes. Elle donne des enveloppes chiffrées et un premier aperçu des points principaux du projet. C'est pourquoi elle contient une marge d'erreur, mais est précieuse pour aider à la décision d'investir ou non.

Cette étude de faisabilité nécessite un important investissement de soi-même avec de préférence l'aide d'un spécialiste : en général du constructeur que vous envisagez d'engager pour votre projet comme un constructeur de maison individuelle, un architecte ou un maître d' œuvre, ou encore une entreprise de travaux.

Phase 2 : conception

Il s'agit de la réalisation des avant-projets, plans amenés à être modifiés plusieurs fois car on est dans une phase de réflexion intense. Ces plans prennent en compte les souhaits d'aménagement, les besoins de surfaces mais aussi les contraintes réglementaires (urbanisme et normes de construction) ainsi que des aspects esthétiques et financiers. Un homme de métier est indispensable à ce stade comme le maître d' œuvre, l'architecte ou le constructeur de maison individuelle : vous êtes à ce moment-là dans une phase contractuelle avec eux.

Cette phase de conception se fait en parallèle et se termine avec la réalisation et le dépôt du permis de construire obligatoire. Elle s'accompagne des études ou/et attestations techniques, à intégrer obligatoirement au permis de construire, suivantes :

  • étude thermique attestant du respect de la réglementation thermique en vigueur, réalisée par un bureau d'études thermiques : cette étude est prise en charge par le constructeur de maison individuelle (comprise dans le coût global de la construction). Elle fait l'objet d'un contrat et d'une facture à part en général quand vous passez par un architecte ou un maître d' œuvre, ou même quand vous vous débrouillez seul.
  • attestation de respect des normes de construction parasismique d'un contrôleur technique dans le cas où vous vous situez dans une région concernée. Cela implique qu'il existe une étude de sol et des préconisations d'un bureau d'études techniques pour la structure de la construction. Dans le cas général pour une nature de sol connu, sans particularité, le bureau de contrôle fournit une attestation sans étude supplémentaire. En lotissement, notamment, une étude de sol déjà réalisée par le lotisseur peut servir de référence.
  • attestation de conformité pour le projet d'installation d'un système d'assainissement individuel (lorsque vous vous situez dans un lieu non raccordé au tout-à-l'égout). En général le dossier de projet peut être rempli seul, accompagné d'un plan de masse : il s'agit d'un imprimé fourni par un service public (intercommunal ou départemental) qui vous explique la démarche à suivre.

Phase 3 : préparation

Cette phase consiste à réaliser les descriptifs travaux ou/et les cahiers des charges techniques définitifs, ainsi que les plans définitifs qualifiés d'exécution. Ils vont servir de base pour faire faire les devis travaux et engager ensuite les entreprises qui vont exécuter ces travaux.

Plus ces documents seront bien définis, plus votre chantier sera cadré. Cette phase peut aller jusqu'à la réalisation de descriptifs quantitatifs appelés métrés ou bordereaux quantitatifs. Ceux-ci permettent de comparer plus facilement les devis et de mieux maîtriser les coûts.

Ces documents techniques ne peuvent être réalisés que par des spécialistes – cabinet d'architecte, maître d' œuvre ou économiste, ou le bureau d'études techniques du constructeur de maison individuelle – car ils nécessitent une connaissance des normes de construction et des documents techniques unifiés (DTU).

Pour cette phase préparation, il peut être nécessaire de faire faire des études techniques plus approfondies pour la structure ou pour les corps d'état techniques de votre construction : ça peut être le cas pour les structures béton armé (étude BA), pour les ossatures bois ou pour les réseaux ventilation ou/et chauffage. En général ces études sont nécessaires pour des gros chantiers de bâtiment ou de grandes maisons. Pour une construction individuelle, ces études moins approfondies sont prises en charge par l'entreprise qui fera les travaux. Ce genre de besoin est à surveiller de près, notamment dans le cas de besoin de fondation spéciales sur un sol peu portant.

Phase 4 : constitution des équipes

Il n'y a pas d'étude technique dans cette phase. Celles réalisées dans la phase de préparation servent de référence pour engager les entreprises qui vont contracter avec vous.

Phase 5 : exécution

C'est la phase concrétisation de votre projet de construction avec la réalisation des travaux : ce qui se voit, mais ne peut pas bien se faire sans préparation.

Cette phase peut faire l'objet de compléments des études réalisées en phase préparation comme des détails ou des études techniques de points particuliers qui se traduisent souvent par la réalisation de plans ou de calculs :

  • des dimensionnements ou des plans et/ou croquis de détails de la part du bureau d'études structure ou béton armé ;
  • des plans de calepinage pour le chauffagiste dans le cas d'un plancher chauffant ou pour le carreleur pour une pose particulière ;
  • des plans électriques pour la disposition des appareillages pour les électriciens ;
  • des croquis ou plans d'agencement pour la cuisine, la salle de bain ou l'aménagement de placard ou autre rangement.

Ces études techniques sont réalisées par les entreprises, soit par chaque corps de métier en collaboration avec le maître d'œuvre ou coordonnateur de travaux.

Phase 6 : réception des travaux

C'est la clôture du chantier ponctuée par la remise des clés. Cette phase est cruciale et formalisée par un procès verbal avec ou sans réserves.

Cette phase s'accompagne au niveau étude technique par des documents importants pour la conformité de votre construction et pour la vie, et donc pour le fonctionnement et la maintenance de votre maison.

La fin de la construction doit se terminer avec au moins l'attestation du bureau d'études thermiques qui stipule que vous avez respecté les normes de réglementation thermique : respect des préconisations techniques et tests d'étanchéité à l'air réalisés et conformes. Cette attestation sera obligatoire pour déclarer la fin des travaux auprès de votre mairie et obtenir un certificat de conformité. De plus, elle vous sera demandée par le notaire en cas de vente de votre bien.

Pour votre tranquillité, il est préférable d'avoir un dossier sur les ouvrages exécutés pour les parties techniques délicates : comme le chauffage avec le carnet de fonctionnement et de maintenance, les réseaux (plans des circuits), ou encore la structure. De toute façon, les documentations techniques sont en général facilement fournies par les entreprises.

Consulter la fiche pratique Ooreka
40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Planning

Sommaire