Sommaire

Les terrassements consistent à effectuer au moyen d’engins mécaniques diverses opérations destinées à préparer les terrains en vue de prochaines constructions.

Le terrassement : le principe

Le terrassement se constitue de plusieurs étapes :

  • Décapage des terres : on extrait temporairement la terre végétale sur une profondeur de 25 cm environ. Cette opération peut être réalisée manuellement pour les chantiers de moindre importance ou à l’aide d’engins mécaniques (engins de nivellement, pelleteuses, etc.).
  • Les déblais : ils désignent l’ensemble des terres dégagées lors des opérations de terrassements pour la création de canalisations, de fondations. Ces terres peuvent être soit réutilisées en remblais, ou le cas échéant elles sont évacuées du chantier.
  • Les remblais : ce sont les terres prélevées et transportées en vue de combler les cavités telles que les tranchées.

Arase

Article

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Les différents types de terrassements

On distingue 3 types de terrassements.

Les fouilles en rigole : elles sont destinées à recevoir les fondations. Les fouilles sont dites en rigole dès lors que leur largeur n’excède pas 2 m et leur profondeur 1 m. Elles sont réalisées une fois l’implantation réalisée à l’emplacement des futurs murs. Afin d’éviter tout risque de gel, les fouilles sont creusées sur une profondeur de 80 cm. Concernant les excavations, les fouilles ont une surface supérieure à 2 m de chaque côté et une hauteur inférieure à la moitié de la largeur. Enfin, une fouille est dite en tranchée lorsque sa profondeur est supérieure à 1 m mais que sa largeur est inférieure à 2 m.

Les réseaux enterrés

Il est possible que certains réseaux souterrains soient enfouis dans le sol (réseaux d’électricité, réseau d’eau de tout à l’égout, etc.). En amont du terrassement, les réseaux doivent être repérés sur le plan et identifiés sur le terrain en usant de grillages avertisseurs de couleur : le bleu pour l’eau, le rouge pour l’électricité, le jaune pour le gaz et le noir pour le réseau téléphonique.

Le blindage des fouilles

Le blindage des fouilles évite tout risque aux personnes et aux constructions existantes. Le blindage est obligatoire dès lors que la fouille à parois verticales a une profondeur de 1,30 m et une largeur égale ou inférieure aux 2/3 de sa profondeur (article 66 du Décret du 6 janvier 1965). Dans tous les autres cas, des aménagements doivent être réalisés et régulièrement vérifiés pour assurer la sécurité des individus et des biens alentours.

Le blindage peut être réalisé par planches horizontales ou verticales mais également en ayant recours à des caissons.

Le terrassement : quel prix ?

Pour l’implantation, il faut compter entre 3 € et 5 € le m².

Pour la réalisation de fouilles à l’aide d’engins, il faut compter 10 € / ml.

En revanche, le coût est plus onéreux en cas de réalisation manuelle : 50 € le m³ environ.

À ces coûts s’ajoutent ceux de l’évacuation de la terre (25 € / m³ environ) et des gravats (15 € m³). Comptez pour les opérations réalisées en amont tels que le décapage, le remblai entre 3 € et 10 € / m³.

Lire l'article Ooreka
40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Gros œuvre

Sommaire