Sommaire

Largement utilisée dans le domaine de la construction, une dalle pleine est une structure horizontale porteuse en béton armé continue sans nervures.

La dalle pleine en béton armé : le principe

La dalle pleine en béton armé a une épaisseur comprise entre 16 cm et 25 cm. Cette dalle est armée afin d’augmenter la résistance mécanique de la structure. Ce type de dalle facilite l’incorporation des câbles et canalisations tout en offrant une bonne isolation phonique. En revanche, elle nécessite la mise en place de coffrages parfois conséquents. La dalle pleine peut être réalisée dans son intégralité sur place ou en partie, auquel cas seul le coulage du béton est effectué sur place.

La dalle pleine : les appuis

La dalle étant une structure porteuse, elle repose nécessairement sur deux ou quatre appuis. En effet, la dalle prend appui sur les murs porteurs de la construction ou sur d'autres éléments porteurs tels que les poteaux, les poutres ou les longrines de fondations.

L’armature de la dalle pleine

L’armature de la dalle pleine est impérative. En effet, si la dalle pleine présente une bonne résistance à la compression, elle ne peut résister à l’effort de traction sans armatures. Afin d’éviter tout risque de fissuration et d’effondrement, des aciers sont placés dans la zone de traction.

On distingue les aciers porteurs positionnés parallèlement à la portée des aciers de répartition placés perpendiculairement à la portée. En fonction du ferraillage souhaité, plusieurs nappes de treillis soudés sont positionnées. L’enrobage des aciers est compris entre 3 cm et 5 cm si l’ouvrage est situé en milieu agressif.

La dalle pleine : les cas particuliers du plancher collaborant et du plancher prédalle

Dans le cadre de la réalisation d’un plancher collaborant, les bacs en acier font office de coffrage. Les bacs acier sont crantés pour assurer à la fois la liaison entre le béton et le plancher et limiter les efforts à la compression lors du retrait du béton. Une fois achevé, le plancher collaborant présente les mêmes caractéristiques que les planchers à dalle pleine. Le plancher collaborant bénéficie d’une grande capacité portante.

Ce type de plancher est préconisé pour les grands ensembles (bâtiments industriels, commerciaux) ou en cas d’accès limité au chantier nécessitant un système de levage important. Quant à l’utilisation des prédalles, elles permettent la réalisation de la dalle sans la mise en œuvre d’un coffrage.

Lire l'article Ooreka

La dalle pleine : quels tarifs ?

Le tarif d’une dalle pleine dépend à la fois de sa portée et sa capacité portante. D’autres facteurs tels que les transports et l’accessibilité du chantier influent sur le coût d’un tel ouvrage.

À titre indicatif, il faut compter 150 € HT le m² pour la réalisation d’une dalle pleine. Ce prix indicatif ne comprend pas les frais de transport des matériaux.