Sommaire

Lors de la construction ou de la rénovation, qu'il s'agisse d'un logement, d'un ERP ou de tout autre bâtiment, la sécurité des occupants doit être une des préoccupations du concepteur, de l'architecte mais aussi du propriétaire. Dans ce domaine de la sécurité, la protection contre l'incendie est primordiale. Pour assurer la sécurité des occupants, des protections ont été élaborées afin de rendre certains éléments de la construction stables au feu, coupe-feu et pare-flamme.

Pare-flamme, stable au feu, coupe-feu : les normes

En France, mais aussi dans l'Union Européenne, la classification des matériaux et éléments de la construction répond à des normes et reçoit des appellations. En France, la combustibilité des matériaux est indiquée par la lettre M suivie d'un chiffre de 0 à 4. Par exemple, M0 signale un matériau incombustible (pierre, brique, ciment...) et M4, un matériau facilement inflammable (papier, tapis, polypropylène...).

Outre la classification européenne des matériaux, la norme NF EN 13501-2 est applicable aux éléments de la construction (parois, portes, huisseries, planchers, plafonds, …). Cette norme de « résistance au feu » correspond au temps durant lequel un élément de construction va conserver toutes ses propriétés alors qu’il est exposé à un incendie.

Les propriétés de l'élément à classifier selon sa résistance au feu sont aussi bien physiques que mécaniques puisqu'elles comprennent :

La résistance mécanique (force portante)

C'est la capacité d'un élément porteur à supporter la charge initiale (mur porteur supportant une toiture et/ou des étages).

L'étanchéité aux flammes et aux gaz chauds

Lorsque le matériau ne se laisse traverser ni par les gaz chauds ni par les fumées, on considère qu'il est étanche aux flammes et gaz chauds.

L'isolation thermique

Il y a isolation thermique quand l'élément isole les parties non atteintes par l'incendie de l'élévation de température pouvant amener d'autres matériaux à leur point de combustion spontanée (point éclair).

Classification de la résistance au feu

Le classement de résistance au feu s'établit selon 3 niveaux semblables, aussi bien en norme française (NF) qu'européenne (EN), avec pour chacun le temps de résistance exprimé en minute. En France, l’arrêté du 22 mars 2004 relatif à la résistance au feu des produits, éléments de construction et d'ouvrages modifié par l'arrêté du 14 mars 2011 définit ces notions, classements et obligations d'usage.   

Niveau 1 : résistance mécanique

Classification française : stable au feu (SF) + … (temps).

Classification européenne : résistance mécanique (R) + … min (temps en minutes).

Niveau 2 : étanchéité aux flammes et aux gaz chauds

Classification française : pare-flamme (PF) + … (temps).

Classification européenne : [étanchéité seule (E) ou résistance mécanique + étanchéité (RE)] + … min (temps en minutes).

Niveau 3 : coupe-feu

Classification française : coupe-feu (CF) + … (temps).

Classification européenne : [étanchéité + isolation thermique (EI) avec éventuellement Résistance mécanique (REI)] + … min (temps en minutes).

Lire l'article Ooreka

Quand appliquer la norme pare-flamme ?

La réglementation incendie, issue des préconisations des arrêtés du 21 avril 1983 et du 3 août 1999 pour les règlements nationaux, mais aussi l'arrêté du 22 mars 2004 pour les normes européennes, détermine des obligations à respecter dans les critères de sélection des éléments de la construction. Selon le type de construction (maison individuelle, immeuble collectif d'habitation, ERP, IGH, etc.) des critères minimaux sont à respecter notamment en termes de portes coupe-feu (CF) et pare-flamme (PF).

En règle générale, il est obligatoire de poser une porte au moins PF 1/4 h (pare-flamme durant un quart d'heure) sur :

  • toute porte palière d'un logement lorsque l'immeuble abrite moins de 4 familles, puis PF 1/2 h (pare-flamme une demi-heure) à partir de 4 logements dans l'immeuble ;
  • porte de cage d'escalier et porte de séparation entre celliers, porte PF 1/2 h à partir de 3 logements dans l'immeuble ;
  • porte de gaine de gaz et porte de local vide-ordures (porte PF 1/4 h à partir de 3 logements dans l'immeuble, puis PF 1/2 h pour 4 logements et plus ;
  • local de VMC inversée et sas d'isolement d'ascenseur en sous-sol (porte PF 1/2 h à partir de 2 logements dans l'immeuble.

De plus, tout logement individuel ou en foyer est amené à héberger un ou des handicapés physiques, les portes de ce logement doivent répondre au critère PF 1/2 h.

En ERP, le classement minimum des portes est PF 1/2 h mais certaines sont soumises à obligation supérieure de critère PF 3/4 h ou CF (coupe-feu). Il est donc obligatoire dans certains cas et notamment dans celui de la porte palière d'un appartement de ne remplacer une porte classique que par une porte au moins pare-flamme classée PF 1/2 h (ou E30 ou EI 30).

Prix d'une porte pare-flamme

Une porte ou un bloc porte complet pare-flamme se vend dans la plupart des magasins d'aménagement de la maison, chez les vendeurs de matériaux ou sur Internet, le plus souvent sous l'appellation de porte palière ou de bloc porte palier. Toutefois, il est difficile de trouver une porte pare-flamme (PF ou E) qui ne soit pas aussi coupe-feu (CF ou EI).

Si un bloc porte classique non résistant au feu se vend à partir de 20 €, il faut compter plutôt aux alentours de 200 € pour acquérir une porte palière pare-flamme ou coupe-feu. Bien évidemment, en logement individuel ou collectif, quitte à assurer sa protection contre l'incendie, chaque occupant a intérêt à poser une porte coupe-feu (CF) dont la résistance au feu est supérieure à celle d'une porte pare-flamme (PF), surtout lorsque la différence de prix n'est pas significative.

Lire l'article Ooreka
40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide