Sommaire

Lors de la construction d’un ouvrage, la réalisation des fondations nécessite la mise en sécurité des personnes et des biens en raison des risques d’éboulements. Cette mise en sécurité est appelée le blindage. Le blindage de fouilles ou de tranchées est régi par le décret du 8 janvier 1965, lequel le rend obligatoire dès lors que la profondeur des fouilles est supérieure à 1,30 m et que leur largeur est égale ou inférieure au 2/3 de leur profondeur.

Les facteurs favorisant les risques d’éboulements

Les éboulements de terre constituent un risque majeur d’accidents mortels par écrasement ou étouffement. Les principaux facteurs de risques sont liés en partie à la nature du sol : sols argileux devenant dangereux en cas de pluies ou sols grenus constitués de grains fragilisant la cohésion du terrain.

Un autre facteur est les conditions climatiques : en cas de fortes pluies, l’eau absorbée par les sols accentue les risques d’éboulements. D’autres facteurs exogènes favorisent les éboulements : les vibrations provoquées par les engins de chantier présents sur le terrain, les surcharges à proximité des fouilles, l’éventuelle présence de cavités souterraines, de fondations ou un sol gorgé d’eau (inondations, canalisations défectueuses, etc.).

Le choix du blindage

Le blindage va empêcher la décompression du terrain.

Le blindage des fouilles est impératif dès lors que les fouilles ont une profondeur égale ou supérieure à 1,30 m ou lorsque les tranchées constituent un risque pour les professionnels.

On classe les blindages en deux catégories : les blindages lourds et les blindages légers.

Les blindages lourds

Les blindages lourds sont préconisés en cas de fouilles larges ou profondes. Leur mise en place suppose l’utilisation d’engins de levage. Sont considérés comme des blindages lourds les blindages par caissons métalliques assemblés le plus souvent à l’extérieur de la fouille, le blindage par palplanches mis en place avant le terrassement.

Le blindage par palplanches est recommandé pour les travaux de grande ampleur. Ce type de blindage est couramment utilisé pour des tranchées de profondeur de 6 m jusqu'à 20 ou 30 m. Enfin, le blindage à simple (jusqu’à 3,50 m) ou double glissière (7,40 m) est utilisé pour les terrains sans cohésion, sa mise en place se fait au fur et à mesure du terrassement.

Un autre type de blindage peut être utilisé en cas de présence d’eau, de fouilles profondes et larges : le blindage par machine à blinder. Ce type de blindage permet la mise en place de caissons ou de palplanches sans vibrations.

Les blindages légers

Quant aux blindages dits légers, ils se caractérisent par leur malléabilité et leur légèreté.

Ce type de blindage peut être réalisé au moyen de cadres en aluminium modulaires reliés par des montants métalliques. Les cadres en aluminium peuvent atteindre une hauteur pouvant aller jusqu’à 2,5 m. Le blindage par panneaux de bois est également envisageable si les longueurs de tranchées sont conséquentes mais que leur profondeur est égale ou inférieure à 2,50 m.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Gros œuvre

Sommaire