Sommaire

Le bois rétifié est un bois ayant subi un traitement thermique à haute température (260°). Cette opération faite à l'échelle industrielle est réalisée sur des bois locaux, sans aucun produit chimique ou toxique. En modifiant sa composition chimique, le traitement confère de nouvelles propriétés au bois, proches de celles des bois exotiques. Une fois rétifié, le bois ne contient plus que 4 % d’humidité (contre 12 % pour un bois non modifié thermiquement).

Bois rétifié : ses caractéristiques

Genèse du bois rétifié

Les qualités du bois chauffé sont connues depuis longtemps. Dans les campagnes, on brûlait superficiellement la partie enterrée des piquets de clôture pour les protéger de l’humidité.

Ce procédé de rétification a été inventé par hasard par l’École Nationale Supérieure des Mines de Saint- Étienne dans les années 1970, en collaboration avec NOW S.A. (propriétaire à l’époque des licences et des brevets) et le constructeur Fours & Brûleurs Rey.

Méthodes de rétification

Le bois rétifié est généralement traité thermiquement sous atmosphère inerte (atmosphère composée de molécules ne risquant pas de réagir avec celles présentes dans le milieu réactionnel) et sous pression contrôlée.

Il existe cependant d’autres méthodes de traitement à haute température, chacune utilisant des températures de chauffe et des atmosphères différentes (avec injection de vapeur d’eau ou d’azote, par exemple).

Lire l'article Ooreka

Bois rétifié : but et procédé de la rétification du bois

But de la rétification du bois

Le bois naturel non traité se déforme sous l’effet de l’humidité, et il se dégrade avec les insectes et les moisissures.

On pallie à ces inconvénients avec des traitements chimiques ou en important des essences de bois exotiques (western red cedar, teck…) réputées pour leur stabilité.

Mais l’imprégnation chimique du bois soulève bien des controverses : les usines de traitement chimique peuvent polluer les sols et l’incinération des bois imprégnés est problématique. Quant aux importations de bois, elles génèrent d’importants besoins en transport et peuvent conduire à la déforestation.

Procédé de rétification du bois

Le bois est un matériau principalement constitué de lignine (constituant fondamental du bois), de cellulose (paroi des cellules végétales) et d'hémicellulose (autre substance des parois des cellules végétales), ainsi que d’une faible quantité de composés minéraux (la silice par exemple).

La pyrolyse, par réaction chimique, crée une nouvelle pseudo-lignine, plus hydrophobe (résistante à l'eau) et plus rigide que la lignine initiale. Mais les caractéristiques du bois, ses paramètres géométriques, la température et la durée de traitement influent sur la qualité du résultat.

Au final, le bois se modifie et gagne de nouvelles propriétés.

Lire l'article Ooreka

Bois rétifié : ses propriétés

Stabilité

La rétification confère aux essences européennes une stabilité dimensionnelle comparable à celle de certains bois précieux.

Résistance

Les modifications du bois lors du processus de rétification le rendent beaucoup plus résistant aux attaques fongiques. En effet, une grande partie des éléments leur servant de nourriture a disparu, tandis que des goudrons antifongiques ont fait leur apparition.

Il est aussi beaucoup plus résistant à la biodégradation. On obtient de nouvelles espèces rétifiées considérées comme « durables » (pin sylvestre et pin maritime) et même « très durables » (peuplier et sapin).

Coloration

La rétification donne une nouvelle couleur caramel aux bois traités, qui les rapproche des bois précieux.

Cette couleur est souvent un avantage esthétique.

Le bois rétifié est parfois même confondu avec le cœur du western red cedar.

Prêt à l'emploi

Il n’est pas nécessaire de stocker le bois après rétification, contrairement aux bois traités chimiquement. Il est prêt à être usiné immédiatement après sa rétification.

Bois rétifié : son utilisation

Les vertus du bois rétifié en font un matériau parfait pour les parquets, les meubles, la décoration intérieure.

On l’utilise davantage encore le bois rétifié en extérieur pour faire des :

  • Bardages, murs anti-bruit : des conifères bon marché (pin maritime ou sapin) peuvent remplacer des essences importées et coûteuses.
  • Planchers, terrasses, caillebotis, ponts de bateaux : le hêtre rétifié se compare très favorablement au teck, et il est considérablement moins onéreux.
  • Mobiliers de jardin : le frêne et le hêtre rétifiés conviennent à cette application grâce à leur apparence et à leur dureté.
  • Portes et fenêtres : le lamellé-collé de sapin est intéressant pour cet usage.
  • Jeux pour enfants, mobilier urbain, cabanes, portails, barrières…
Lire l'article Ooreka

Bois rétifié : son achat

Le traitement haute température du bois entraîne un surcoût de l’ordre de 10 à 20 % sur les essences qu’il transforme. Toutefois, le prix du bois rétifié reste inférieur à celui des essences exotiques.

On en trouve aussi bien chez les vendeurs de matériaux pour le bâtiment que dans les GSB. On peut également en acheter directement auprès des distributeurs de produits bois.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Bois

Sommaire