Construction sur un terrain en pente

Sommaire

La construction sur un terrain en pente doit prendre en compte les contraintes liées au relief : la construction doit s’adapter au relief de manière harmonieuse et la structure doit être stable. Les enjeux d’une telle construction sont importants et doivent être pris à la juste mesure avant d’entamer des travaux de grande ampleur.

Construction sur un terrain en pente : calcul de la pente 

Le calcul du pourcentage de la pente du terrain permet de connaître le type de pente : pente douce, modérée ou forte.

Connaître l’inclinaison de la pente est indispensable pour établir un plan de construction adapté aux contraintes du terrain.

Le calcul de la pente est exprimé en pourcentage et s’obtient en appliquant la formule suivante :

  • Pente (%) = Dénivelé (m) / Longueur parcourue (m)
  • Dénivelé = Hauteur totale entre le point d'arrivée et le point de départ.

 

Les différents types d’implantation pour construire sur un terrain en pente

En fonction de la configuration du terrain et de son inclinaison, 3 types d’implantation sont envisageables.

La construction en cascade ou en gradins

La construction en cascade ou en gradins se caractérise par la création de différents niveaux suivants le degré d’inclinaison de la pente. 

Elle épouse parfaitement la pente. Ce choix d’implantation est respectueux du relief mais complique la circulation dans les lieux en raison du nombre d’escaliers.

La construction encastrée

Harmonieusement ancrée dans le relief, ce type de construction bénéficie d’une bonne isolation thermique. En revanche, elle limite le nombre de vues et leur emplacement. Ce type de construction nécessite des travaux de déblaiements importants.

La construction en belvédère

Surélevée grâce à un système de pilotis, la construction en belvédère est celle qui déforme le moins le terrain mais nécessite l’élaboration d’un système porteur complexe. L’accès est également plus compliqué obligeant des travaux d’aménagements parfois coûteux.

Risques d'une construction en pente

Les mouvements de terrain se caractérisent par la gravité terrestre exercée sur des éléments instables. Ils peuvent être naturels (avalanche, coulées de boue) ou liés à la nature du terrain (sols instables) et à la construction (fondations inappropriées).

Les mouvements de terrains peuvent mettre en péril le bâti mais surtout ses habitants : apparition de fissures, glissements ou tassements de terrains.

Construction sur un terrain en pente : législation

La réalisation d’une construction sur un terrain en pente est soumise comme toutes les autres constructions neuves à l’obtention d’un permis de construire auquel doivent être joints des documents techniques : étude géologique et géotechnique du sol, les travaux envisagés (accès, etc.)

Le permis de construire lié à la construction d’un terrain en pente est accepté dès lors que le projet de construction est conforme exigences du PLU (Plan Local d’Urbanisme) ou au règlement du lotissement si la construction envisagée se situe dans un lotissement.

Prix de la construction sur un terrain en pente

La construction sur un terrain en pente est plus onéreuse qu’une construction sur un terrain plat en raison des travaux à réaliser.

Le coût d’une construction de ce type est fonction de :

  • l’accès au chantier plus ou moins complexe ;
  • de l’inclinaison de la pente ;
  • de la nature du sol ;
  • du type de construction envisagé (construction sur pilotis, encastrée etc.) ;
  • de sa surface.

Le prix prend également en compte le volume de terre à décaisser.

En bref, une construction sur un terrain en pente engendre un surcoût qui peut être important.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés
Télécharger mon guide