Sommaire

Le ciment est un liant hydraulique à base de calcaire et d’argile sous forme de poudre fine qui va durcir plus ou moins vite au contact de l’eau en créant un volume résistant. Le ciment s’est surtout développé à partir des années 1950 du fait des besoins en termes de construction et est devenu un matériau phare dans le bâtiment.

Ciment : quelle fabrication ?

Il existe principalement 3 méthodes de fabrication du ciment : la fabrication par voie humide peu utilisée de nos jours, la voie semi-sèche et la fabrication par voie sèche qui correspond aux pratiques actuelles.

Le principe de la fabrication par voie sèche est le suivant : le ciment est obtenu grâce au mélange du calcaire (80 %) et de l’argile (20 %) que l’on concasse. Le mélange très fin obtenu est appelé « cru ». Le cru est ensuite cuit à haute température (1 450 - 1 550°) puis refroidi. Après la cuisson, on obtient le clinker sous forme de granules. Le clinker se compose de silicates et d’aluminates de calcium auxquels on ajoute d’autres constituants pour fabriquer différents types de ciments.  

Le ciment : les différentes catégories 

Le ciment se divise en deux catégories : les ciments courants et les ciments spéciaux.

Les ciments courants

Les ciments courants sont subdivisés en 27 types de ciments regroupés dans 5 catégories, auxquelles on ajoute des constituants secondaires pour améliorer les propriétés du ciment (laitier, schistes calcinés, fumée de silice, cendres volantes, etc.).

Les ciments spéciaux

Les ciments spéciaux regroupent les catégories suivantes : le ciment prompt naturel qui est un ciment à prise rapide offrant une résistance élevée, le ciment alumineux fondu offrant une chaleur d’hydratation élevée et une bonne résistance aux eaux agressives (égouts, travaux en mer), le ciment blanc obtenu à partir de matières très pures et enfin le ciment à maçonner, qui convient aux travaux de maçonnerie classiques. 

Le ciment : les différentes utilisations

Les ciments courants

Les ciments de Portland CEM I sont préconisés pour la réalisation de bétons précontraints, de bétons armés. Les ciments de Portland Composé CEM II / A ou B sont conseillés pour les bétons nécessitant une résistance importante : dallages, fondations, bétons d’ouvrages courants en maçonnerie. Enfin, les ciments de haut-fourneau CEM III / A, B, C conviennent au béton en milieux difficiles, immergés ou agressifs (les fondations souterraines par exemple).

Les ciments spéciaux

Le ciment prompt naturel est préconisé pour les ouvrages devant être réalisés rapidement mais avec une résistance élevée : scellements, travaux de réparation, moulages. Quant au ciment alumineux fondu, il est employé pour les bétons réfractaires ou par temps froid et en milieux agressifs (milieu industriel, travaux d’assainissement). Le ciment blanc est utilisé pour les bétons décoratifs tandis que le ciment à maçonner est conseillé pour la fabrication de mortier dans le bâtiment : enduits, maçonnerie d'agglos, de briques, etc.

Le ciment : les prix 

Pour un ciment courant, il faut compter 9 € pour un sac de 35 kg et pour les ciments spéciaux entre 15 € et 25 € le sac de 35 kg.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider