Sommaire

Une maison active est une habitation qui produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme. Elle s'appuie sur les bases d'une maison passive.

Maison active : propriétés

Une maison active est un bâtiment passif équipé de moyens de productions d'énergies. Une habitation active est appelée aussi Bepos (bâtiment à énergie positive). 

Pour produire plus d'énergie qu'elle n'en consomme, la première règle est de consommer peu d'énergie. La seconde est d'en produire. Donc pour être Bepos, la construction doit avoir les caractéristiques d'une maison passive avec :

  • une très bonne isolation thermique (avec suppression des ponts thermiques) ;
  • une étanchéité à l'air ;
  • une ventilation double flux et/ou un puits canadien ;
  • des équipements électroménagers à consommation faible ;
  • une orientation de la maison optimisée ;
  • Une utilisation de matériaux performants et à émission de GES faible.

À cela s'ajoute donc une production d'énergie :

Le puits canadien permet aussi de récupérer les calories du sol. Pour une habitation saine, il est nécessaire d'avoir un renouvellement d'air. Ce poste est très consommateur d'énergie.

La ventilation double flux permet de récupérer les calories de l'air qui est évacué hors de l'habitation. L'énergie du soleil est également captée et stockée par les matériaux de construction (murs, toit, fenêtres).

Maison active et domotique

Les premières maisons actives sont en cours de réalisation. Les technologies actuelles et à venir vont permettre de multiplier ce type d'habitation.

En plus de l'isolation et de la production d'énergie, la construction active peut s'aider des nouvelles technologies domotiques qui gèrent plusieurs domaines :

  • mise en marche des appareils ménagers en fonction de la production d'électricité solaire ;
  • ouverture ou fermeture de volets selon la saison pour faire entrer ou non le soleil ;
  • gestion de la vitesse de ventilation ;
  • gestion de l'éclairage dans le temps et l'intensité ;
  • tableau de bord de suivi de consommation ;
  • gestion du stockage ou de l'injection dans le réseau ;
  • gestion programmable de la température de chaque pièce ;
  • gestion de la température du réfrigérateur.
Lire l'article Ooreka

Les innovations de la maison active

Les technologies actuelles et à venir vont permettre de multiplier ce type d'habitation. Prochainement, fenêtres et murs pourrons également produire de l'énergie rendant plus accessible ce type de maison. 

Une maison active implique une production d'énergie supérieure à la consommation. Cette énergie peut être :

  • stockée pour une utilisation ultérieure ;
  • injectée dans le réseau électrique ;
  • utilisée pour recharger une voiture ou un vélo électrique par exemple.

Des appareils électroniques permettent aujourd'hui de réguler la production décentralisée. Il vont être prochainement intégrés dans les onduleurs des installations photovoltaïques.

RT 2020 et maison active

La RT 2020, réglementation thermique applicable aux constructions neuves à partir de 2020 (et même 2018 pour les bâtiments publics) qui fait suite à la RT2012, va imposer la construction de maisons Bepos.

Plus performante, la RT 2012 impose :

  • un plafond de dépenses énergétiques de 50 kWh/m²/an ;
  • que la production d'énergie soit plus importante que la consommation, ce qui est en fait la définition de la maison active, avec une dépense énergétique minimum de 0 kWh/m²/an.

Maison active : conseils d'achat

Le coût d'une maison active est celle d'une maison passive avec, en plus, le coût des productions d'énergies.

On estime le surcoût d'une maison passive à 5 à 15 %, notamment dû aux matériaux de construction (isolation plus épaisse, double flux, chaudière performante...).

Pour une maison active, il faut compter 10% en plus. Mais il faut minimiser ce surcoût car :

  • les normes tendent à aller vers des maisons à très basse consommation et actives ;
  • il y a un retour sur investissement du fait des économies d'énergies réalisées ;
  • la revente d'une maison passive est plus facile et mieux valorisée ;
  • l'utilisation de ces techniques en plus grand nombre fait baisser leur prix ;
  • les normes vont progressivement imposer les maisons Bepos.

Le retour sur investissement est difficile à évaluer même si 10 à 12 ans paraît un chiffre raisonnable. En effet, les maisons les plus performantes produisent plus de 8000 kWh d'énergie alors qu'elles n'en consomment aujourd'hui que 4000 : le surplus peut même être revendu sur le réseau !

Le prix dépend des aides actuelles et tendra sans doute d'ici 2020 à être équivalent à celui de l'électricité achetée.

Lire l'article Ooreka
40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés
Télécharger mon guide