Brique en bois

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

La brique de bois se présente sous une forme de caisson à assembler sur la longueur d'une paroi. Elle est composée de trois parties distinctes, deux contreventements latéraux scellés par un montant vertical en bois ou métal. Plusieurs techniques sont aujourd'hui proposées, certaines plus courantes que d'autres ; on vous en parle dans le détail dans cet article !

Les différents types de brique en bois

Une brique, qu'elle soit en bois ou en maçonnerie (béton, argile, terre cuite) peut être pleine ou creuse.

Selon ce principe, il est donc nécessaire d'inclure dans le champ des briques, les parpaings qu'ils soient en bois massif, madriers ou sandwich. De même, ce matériau, bien que novateur, reste affecté à l'expérimentation dans le domaine de l'auto-construction.

Les fabricants proposent plusieurs solutions et formules : certains ont mis en place des dispositifs préfabriqués incluant les isolants et d'autres favorisant la maniabilité et la rapidité d'exécution, notamment par des montages en kit sur chantier.

La brique en bois du type caisson

Cette brique est proposée et vendue pour ses qualités de mise en œuvre et de montage, qui n'observent aucun recours à des colles, aux scellements métalliques ni jointements.

C'est un procédé écologique comme toute construction en bois, qui convient parfaitement au circuit de l'auto-construction. Après avoir réalisé des semelles filantes en fondation ou des micro-pieux sur lesquels un montage de cette nature est approprié, on procède à la pose de la lisse basse et ensuite au montage pièce par pièce des briques.

Les éléments sont composés pour l'assemblage du caisson, de deux panneaux latéraux renforcés d'une ossature intermédiaire servant de contreventement et de lien.

Ce matériau est proposé en plusieurs largeurs selon la destination des pièces, de 250 mm à 750 mm, et convient aux dimensions des isolants.  

Consulter la fiche pratique Ooreka

La brique en bois préfabriquée à visser

Le système est identique à celui de la brique en caisson, à la seule différence que l'isolant est compris dans la structure de la brique.

Le montage se fait par imbrication successive et l'ensemble est scellé sur la lisse basse et haute (étrier). La lisse basse ici est un dispositif à rainures et à encastrement de câbles en acier galvanisés dont le rôle est de comprimer, après vissage (en partie haute), l'ensemble des briques le long de la paroi et ainsi se substituer aux ossatures de contreventement.

Les dimensions disponibles sont de 1 300 mm pour une hauteur de 600 mm, avec une épaisseur allant de 200 à 400 mm.

Le parpaing en bois (madrier)

Fabriqué à partir de trois lames, deux latérales montées horizontalement et une centrale constituée de lamelles verticales, son rôle est de limiter les tassements des bois.

Ce parpaing est dit « madrier » pour son aspect tout en longueur (dimension standard de 80 cm). Ce dispositif est compilé à l'intermédiaire de tiges verticales qui s'insèrent dans des trous laissés en attente sur la partie centrale du parpaing. Lors de la mise en œuvre et selon la destination du matériau, un isolant doit être couplé (ou pas) à la structure du parpaing, sur sa face intérieure.

Le parpaing en bois sandwich

C'est la version préfabriquée du parpaing de bois madrier qui comporte, en plus de la structure précédemment décrite, une couche d'isolant (liège…) intégrée.

Caractéristiques des briques en bois

Spécificités

La construction en briques de bois convient pour des extensions ou maisons légères telles que les abris de jardin, les bungalows, les cabanes ou les chalets. Leur édification sur plusieurs niveaux et sur des grandes proportions n'est cependant pas conseillée.

La construction par empilement de madriers, par exemple, ressemble beaucoup à celle en briques de bois. On retrouve alors la forme des caissons par la succession des madriers verticalement.

Une ossature secondaire met à distance le madrier de l'isolant (jusque 45 cm) et l'ensemble est plaqué d'un parement et d'un frein-vapeur.

La différence entre ces deux techniques réside dans les moyens de mise en œuvre qui, dans ce dernier cas, nécessite des moyens de levage plus importants mais aussi et non des moindres, des caractéristiques structurelles qui sont bien plus importantes.

Atouts

Il est un avantage certain, celui du prix qui marque une démarque d'au moins 30% par rapport à des structures traditionnelles :

  • elle nécessite un montage rapide et des moyens de mise en œuvre restreints ;
  • elle possède une bonne qualité de résistance au feu ;
  • ses performances énergétiques correspondent aux labels écologiques (BBC, RT2012…) ;
  • elle est disponible en circuit court.

Prix d'une brique en bois

Il faut compter 292 € le m² dans sa formule clé en main pour le parpaing de bois de type caisson. Pour les parpaings en bois, nous donnons une indication de prix pour un mètre carré fini, comprenant les fondations, les planchers et la toiture, selon deux modes :

  • Cadre de l'auto-construction : de 480 à 620 €/m² HT ;
  • Cadre de l'entreprise : de 800 à 1 200 €/m² HT.
40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Bois

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider