Sommaire

Le contrat de construction est un document remis par le constructeur de votre maison. Il indique ses engagements et les vôtres, les deux parties devant respecter ces éléments une fois le contrat signé. Il est donc nécessaire de savoir ce que vous devez regarder.

Entreprendre l’exécution des travaux sans avoir conclu un contrat écrit de construction de maison individuelle (CCMI) est passible d’un emprisonnement de deux ans et d’une amende de 300 000 euros (article L. 241-8 du Code de la construction et de l'habitation, modifié par la loi Élan n° 2018-1021 du 23 novembre 2018).

Le contrat de construction : les obligations du constructeur

Les différents paragraphes du contrat vous apportent des éléments essentiels sur la façon dont le chantier doit se dérouler.

Les éléments techniques constructifs

Le contrat doit indiquer l’adresse du terrain, sa superficie, éventuellement le décrire.

Il présente également la description précise de la construction (nombre de pièces, style architectural, aménagements intérieurs et extérieurs,etc.).

Le plan peut être fourni par le constructeur, par un architecte ou par vous. Dans tous les cas, il est annexé au contrat.

Les éléments de planning

Le contrat indique la date de début du chantier ainsi que la date de livraison prévue.

Il fournit les informations sur les retards possibles (intempéries par exemple).

Il indique les pénalités dues si le retard est engendré par une cause dont le constructeur est responsable.

Il peut également indiquer des phases de livraison intermédiaires (par exemple gros œuvre fini) et les montants que vous devrez payer en conséquence.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Les assurances

Constructeurs ou architectes, les professionnels doivent disposer de différentes assurances.

Le constructeur doit pouvoir garantir un certain nombre d’éléments, notamment :

  • la livraison à la date prévue ;
  • l’activation d’un garant si le constructeur est dans l’impossibilité de respecter l’engagement précédant (retard trop important, liquidation judiciaire en cours de chantier, etc.) ;
  • le remboursement de l’acompte versé avant le début du chantier, s’il n’est pas en mesure de le démarrer.

Il doit également disposer d’une garantie décennale, c’est-à-dire couvrant les vices de construction qui pourraient apparaître pendant 10 ans et qui présentent un risque pour la solidité de l'ouvrage.

Le contrat de construction : vos engagements

Lors de la signature du contrat, vous vous engagez également à respecter vos devoirs.

Les éléments financiers

Si tant est que le constructeur agit conformément au contrat, vous devez demander les déblocages à la banque (ou payer sur fonds propres) afin de régler les montants prévus aux dates indiquées.

Si vous passez par une banque, comptez le temps nécessaire pour que l’argent soit viré, il faut donc anticiper un peu.

Le fait de ne pas verser les échéances comme indiqué dans le contrat vous expose à une rupture unilatérale du contrat par le constructeur, voire à aux poursuites qu’il pourrait engager.

Les éléments administratifs

Vous devez être propriétaire du terrain ou avoir signé une promesse de vente (ou un compromis).

Votre terrain doit se trouver en zone constructible, avec le certificat d’urbanisme correspondant.

Vous devez avoir déposé une demande de permis de construire.

Toutefois, les travaux ne pourront démarrer que lorsque vous aurez signé l’acte authentique pour le terrain (vous en serez alors légalement propriétaire) et que le permis de construire aura été accordé.

Tous les échanges entre vous, le constructeur, le garant du constructeur et votre banque se font par écrit, en recommandé avec accusé réception.

Les éléments techniques

La construction se fait suivant les descriptifs, notices et plans figurant dans le contrat ou annexés à ce dernier. Vous ne pouvez pas décider de demander un changement, même si vous estimez que le montant des travaux est du même ordre que ce qui avait été prévu pour les anciens aménagements. Dans tous les cas, le constructeur est en droit de s’en tenir strictement au contrat.

Si le contrat n'est pas avec plans, vous vous engagez à les fournir. Ces plans doivent respecter les règles de l'art, c'est-à-dire être interprétables par le constructeur. Ce sont ceux figurant dans la demande de permis de construire.

S’il est prévu que vous assistiez à différentes visites de chantier, pour réceptionner (valider) tout ou partie des travaux, vous devrez être présent.

Télécharger le document Ooreka
Télécharger le document Ooreka
40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés
Télécharger mon guide