Sommaire

L'ardoise est un matériau naturel qui est extrait d'une roche à forte teneur en schiste. Elle est caractérisée par son aspect fin et long et peut être de coloris variable. Ainsi et selon la région de son extraction et le processus de transformation géologique qui l'a formée, cette pierre peut présenter un coloris rose, violet-rose, bleu-gris, vert ou bleu-noir. Son utilisation est principalement orientée vers le recouvrement des toitures, mais elle peut également être employée dans la décoration de certains éléments et espaces intérieurs, tels que les cuisines ou les salles de bain.

Types d'ardoises

Le marché de la construction définit des types d'ardoises d'abord selon leur forme, leur poids et leurs dimensions.

Dans un second temps, le classement des ardoises est établi suivant la destination du matériau, pour des confections traditionnelles ou historiques.

Type d'ardoise

Dimensions (mm)

Poids (kg) du mille

Épaisseurs (mm)

Historique

270 x 180 à 300 x 200

650 à 1 000

4,5 à 6,7

Traditionnel

220 x 160 à 355 x 250

250 à 650

2,5 à 2,9

Carré

300 x 300 à 355 x 355

850 à 1 250

3,8

Brouillé

Longueur de 180 à 300

Largeur de 300 à 405

950 à 2 000

4,5

Anglais

200 x 300 à 460 x 300

600 à 1 500

3,8

L'utilisation du type historique intervient pour la réhabilitation des bâtiments anciens qui comportent des ardoises robustes et épaisses. En effet, les éléments de l'époque sont beaucoup plus épais, la technique d'extraction et de transformation par affinement n'existant pas encore. Les travaux sur ces bâtisses nécessitent parfois le remplacement de quelques éléments seulement, et il est important de disposer de ces épaisseurs sur le marché du matériau.

Lire l'article Ooreka

Mise en œuvre d'un recouvrement en ardoise

Généralités

La mise en œuvre d'un recouvrement de toiture en ardoise est une procédure technique qui nécessite une préparation du chantier, mais aussi un savoir-faire prenant en compte la localisation de l'ouvrage (montagne, etc.) et les caractéristiques du matériau.

Avant d'entreprendre des travaux de couverture en ardoise, il est nécessaire de connaître les zones de classification à l'échelle du territoire. La France est divisée en 3 zones de concomitances vents/pluies, avec des critères d'exposition :

  • Zone I, normale : sont sujets à cette classification les plateaux et les vallons à faibles ondulations.
  • Zone II, protégée : concerne les zones protégées du vent telles que les fonds de collines.
  • Zone III, exposée : s'applique aux abords des mers et des littoraux, sur une profondeur allant jusqu'à 5 km.

Mise en œuvre selon le type de toiture

Le recouvrement d'une toiture par de l'ardoise peut se faire sur une charpente en bois massif, métallique ou en saillie de toit. La planche d'ardoise est ainsi fixée aux voligeages et aux liteaux à l'aide de clous ou de crochets.

Consulter la fiche pratique Ooreka

À pureau entier

Le pureau est la partie visible de l'ardoise lors d'un recouvrement. Son aspect typique est obtenu en décalant chaque rangée d'une demi largeur sur une autre rangée.

Cette technique est réglementée, et le recours à des faîtages, des rives ou des départs de couverture, ne peut se faire de manière aléatoire. Nous vous recommandons de faire appel à un professionnel avant d'envisager ces travaux.

À pureau développé

Ici le pureau signifie qu'une ardoise recouvre sur toute sa longueur une partie d'une autre ardoise. Cela donne un effet empilé et feuilleté à la couverture.

Cette technique présente un avantage, qui est d'économiser des liteaux, puisque les deux parties d'une ardoise sont fixées latéralement sur deux liteaux uniquement.

Ce système est préconisé pour des toitures n'excédant pas 50 % de pente.

À claire-voie

Les ardoises sont entrecroisées comme dans le cas d'un pureau entier. Leur disposition se fait en observant un espacement entre chacune des ardoises d'un tiers de leur longueur.

Le procédé est appliqué pour des toitures de plus de 60 % de pente, et il est indiqué pour les zones I et II, avec une restriction supplémentaire pour la seconde, avec un rayon de moins de 10 km du littoral et une altitude supérieure à 300 m.

En diagonale (ou losangé)

On utilise ici des ardoises rectangulaires ou en trapèze, posées en diagonale par rapport à la ligne de faîtage.

Cette toiture est indiqué pour des pentes allant de 57 % pour la zone I et de 73 % pour la zone II.

Lire l'article Ooreka

Prix d'une ardoise

Le coût moyen de la confection d'une toiture en ardoise dépend du modèle constructif choisi et des dimensions des éléments.

Il est de l'ordre de 90 à 130 € TTC/m² pour un produit d'origine naturelle.

Les matériaux synthétiques sont deux fois moins cher.

Il est évident que plus le format est grand, plus le prix l'est en conséquence. Ainsi, pour une ardoise de 320 x 220 mm, le prix approximatif est de 0,35 € TTC. Il est de 1,50 € TTC pour une pièce de 500 x 250 mm.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Pierre

Sommaire