Sommaire

Habiter autrement, se loger à moindre coût dans une maison différente, le plus souvent bien plus écologique encore que la maison passive, c'est de l'habitat alternatif. Issue de pratiques ancestrales remises au premier plan par l'utilisation de matériaux modernes ou recyclés, la maison alternative est une bouffée d'espoir pour l'habitat de demain.

Qu'est-ce qu'une maison alternative ?

Ce n'est pas d'alternance dont il est question mais d'une autre façon de penser l'habitat, que la construction traditionnelle en briques et en parpaings notamment. Autres matériaux, mais pas toujours, autres formes que cubes et carrés, sûrement, mais le concept de maison alternative se définit surtout par une réflexion globale : qu'attend-on d'une maison ? Comment construire une maison réellement adaptée aux besoins, aux moyens et au style de vie de ses occupants ?

Ce qu'on attend d'une maison

Si l'idée qui vient à l'esprit de beaucoup est de se créer un patrimoine immobilier voire un investissement ou une rente locative, la maison alternative n'est pas leur réponse. Si, par contre, on attend d'une maison que celle-ci abrite la famille en lui coûtant le moins possible et en impactant le moins possible l'environnement, tant à la construction qu'au fonctionnement, alors la maison alternative est faite pour ceux-là.

Construire une maison qui répond à ses besoins et envies

En envisageant d'abord une autre technique que celles employées chaque jour pour édifier des volumes auxquels les occupants doivent se faire. En réfléchissant sur le mode de vie que l'on souhaite, les revenus nécessaires à financer une construction traditionnelle choisie par défaut sur un catalogue de produits standards avec des murs à angle droit, une toiture plus ou moins en pente et des matériaux gourmands en eau et en énergie.

Longévité

Bien que pensée à l'origine pour se loger confortablement et économiquement durant la vie de ses propriétaires, la maison alternative atteint aussi des longévités égales voire bien supérieures à celles de maisons traditionnelles mal pensées, mal construites ou mal entretenues, victimes de fissures, brèches, termites, mérules...

Une maison écologique

Penser autrement l'habitat c'est donc retrouver ou imaginer d'autres façons de construire et de penser une maison en fonction de ses besoins réels, de ses moyens immédiats et de ses souhaits quant aux traces de son existence sur la planète. Nos maisons traditionnelles même modestes sont prévues pour durer une centaine d'années si elles sont bien entretenues, mais quelles maisons classiques en briques, béton ou parpaings n'ont pas été détruites bien avant en raison de l’obsolescence de leurs prestations (répartition des surfaces, aménagements, niveau de confort et performance énergétique...) ?

Différents styles pour la maison alternative

Ni roman, ni baroque, ni contemporain, car plutôt que de parler de styles pour la maison alternative, il vaut mieux recenser les sources et les courants architecturaux qui ont amené à différents types de maisons alternatives. Bien plus souvent réalisée en autoconstruction que bâtie par des entreprises, la maison alternative n'a aucune autre limite que l'inventivité de son créateur. Toutefois, on peut regrouper les tendances dans l'habitat alternatif en fonction des raisons qui ont amené à créer chaque maison.

Les matériaux

Les éco-constructeurs le savent bien, l'énergie grise de la construction est due en grande partie au transport des matériaux sur le chantier de la construction. Donc, pour construire à faible impact environnemental, il faut d'abord utiliser un matériau dont le gisement est proche plutôt que d'organiser un approvisionnement énergivore.

En terre : c'est le tout premier matériau disponible sur le terrain même de la construction. La maison en terre n'est plus la simple case en torchis, mais a profité de l’expérience et du génie de nombreux constructeurs pour se décliner en BTC (blocs de terre compressée), adobes et super-adobes utilisés seuls ou en complément d'une partie de maison troglodytique.

En bois : outre la maison tout en bois ou à ossature bois qui fait un retour significatif dans l'habitat résidentiel, la fuste ou maison en rondins est un des premiers types de logements pratiqués ancestralement dans les forêts.

La récupération

Recycler des bouteilles, des pneumatiques et même des conteneurs pour en faire un habitat était une idée farfelue dans les années 60. C'est pourtant devenu courant de nos jours. Ces visionnaires d'alors ont anticipé la revalorisation des matériaux issus du recyclage mais aussi la construction modulaire.

L'architecture

L'architecture bioclimatique consiste à donner à la maison le plus de possibilités pour profiter de l'énergie gratuite naturelle. Orientation et abri des vents dominants pour une implantation optimale, mais aussi formes et structures extérieures et intérieures afin d'optimiser les rendements et les volumes pour un confort rationnel (éco-dôme, maison tournante, etc.). En outre, le bioclimatisme autrefois moqué a donné lieu à des avancées qui sont devenues notre quotidien dans la construction BBC (rendue obligatoire par la RT2012), la maison passive et le bâtiment à énergie positive Bepos.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés
Télécharger mon guide