Sommaire

La poutre est l'élément du gros œuvre qui entre dans la composition de l'ossature du bâtiment. Elle a pour rôle de reprendre les charges du mobilier, du poids propre des matériaux (hourdis, plancher, revêtements) pour les transmettre aux poteaux ou murs porteurs. De manière générale, la poutre est scellée  horizontalement, sous un plancher ou une dalle, à des ceintures périphériques, constituant une assise solide. Une fois la structure des poutres posée, on réalise des poutrelles sur lesquelles seront disposés les panneaux de parquets ou les hourdis pour le coulage de la chape ou la fixation d'un sol flottant.

Poutre : quels matériaux pour quels ouvrages ?

Le marché de la construction ouvre sur un panel très large concernant la composition et la nature des matériaux entrant dans la mise en œuvre d'une poutre. De façon globale, il n'existe pas de type de matériau destiné à un type d'ouvrage : les structures de bâtiments peuvent admettre des assemblages entre le bois et le métal, ou le béton et le bois et même les trois à la fois. C'est un choix que se réserve le maître d'œuvre (architecte) dans sa conception.

Les poutres métalliques

Elles sont sollicitées dans les charpentes métalliques lors des montages en kit ou sur mesure. Elles sont également utilisées en renfort et consolidation d'une structure existante.

Par exemple lors de travaux d'extension d'une maison, il arrive qu'on ait recours à la démolition d'une partie ou totalité d'un mur. Les poutres métalliques sont à ce titre faciles à manœuvrer et efficaces pour reprendre les charges (cas d'un linteau). Vous les retrouverez sur le marché et auprès des constructeurs sous plusieurs aspects, selon leurs usages et leurs destinations :

Type de poutre

Dimension/prix

Destination

Poutre UPN (forme en U)

300 × 100 × 10 mm = 135 €

  • Jointure de dalles.
  • Les linteaux en façades et de fenêtres.
  • Les marches d'escaliers.

Poutre IPE (forme de I)

300 × 150 × 7 mm = 120 €

  • Poutre d'ossature.
  • Linteau de soutènement.
  • Appui dalle.
  • Charpente métallique.

Poutre HEA (forme de H)

200 × 170 × 6 mm = 120 €

  • Fixation et renfort de murs.
  • Encastrement de dalles.
  • Dalles à charges lourdes.

Poutre IPN (forme de I)

100 × 50 × 4,5 mm = 90 € pour 6 m

  • Poutre pour dalles.
  • Charpente métallique.

Les poutres bois

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les poutres en bois ne sont pas exclusivement réservées aux maisons à ossature bois. Ce matériau se mélange de manière élégante avec le béton, notamment lorsqu'il est apparent. Une solive a la propriété d'être plus solide que le béton, notamment sa résistance à la compression grâce aux fibres contenues dans le duramen.

La mise en œuvre d'une solive en bois dépend de la section, des entraxes laissés entre chaque poutre mais aussi de la longueur de celle-ci. Vous trouverez en cliquant sur le lien suivant le détail, les prix ainsi que les sections des bois dans la construction.

Lire l'article Ooreka

Les poutres béton

Largement utilisées dans la construction, les poutres en béton sont des armatures noyées dans du béton formant un bloc résistant aux différentes charges des dalles. Elles sont souvent préfabriquées, répondant à des dimensions variées et rarement coulées sur chantier. Le béton répond à une mise en œuvre traditionnelle, avec le poteau poutre comme ossature, les poutres et les hourdis de remplissage pour constituer la dalle et enfin une chape et la pose d'un plancher. La portée d'une poutre en béton ne doit pas dépasser 5 m.

Lire l'article Ooreka

Les poutres précontraintes

La poutre prête à l'usage est limitée dans sa portée (5 m) mais il arrive, pour des besoins architecturaux et de fonctionnement des espaces, de solliciter des ouvrages en béton précontraint pouvant atteindre 12 m de portée et plus. La précontrainte, dont l'utilisation est souvent dédiée à la construction des ouvrages d'art, consiste en le tirage des armatures à l'aide de machines avant de procéder au coulage du béton et au séchage de l'ensemble. Les armatures sont alors libérées de leurs embouts et demeurent en précontrainte.  

Poutre : une obligation générale

Les poutres sont des constituants de l'ossature d'un bâtiment et, à ce titre, elles exigent une grande connaissance des techniques constructives. Leur mise en œuvre doit être attribuée à un professionnel qui engage sa responsabilité, notamment la décennale et le dommage ouvrage. Si vous êtes tenté par l'autoconstruction, nous vous recommandons de déléguer la phase gros œuvre à une entreprise.

Ces pros peuvent vous aider