Sommaire

Les styles architecturaux sont le témoin d’une époque et d’une technique constructive. Mais d’une manière plus large, c’est aussi un moyen d’intégration dans le paysage, urbain ou rural.

Le style architectural : la ligne et la matière

Un style architectural s’appuie sur différents critères, parmi lesquels deux sont essentiels.

L’utilisation des différentes formes et matériaux

Historiquement, de nombreux architectes ont utilisé tous les apports de la géométrie, mis en dessins, pour créer leur projet. Certains styles sont nés de ces formes,répétées par les artisans, parfois transformées pour donner naissance à d’autres styles.  Examinons-en trois parmi tous ceux ayant existé.

On peut citer la ligne droite, base de l’architecture classique. Cette dernière s’inspire de l’architecture antique. Elle repose sur une organisation structurée, des symétries parfaites (château de Versailles). On utilise principalement des pierres claires. De très nombreux bâtiments publics, mais aussi des maisons, ont été et sont conçus selon ces principes.

La courbe est l’apanage de l’architecture baroque. Les décors sont surchargés, les lignes torturées, et on distingue des contrastes de lumière et de couleurs nombreux. Le trompe-l’œil se joue des réalités, la peinture à effet devient un élément de décoration à part entière.

Pour l’architecture moderniste, l’approche est fonctionnelle. Dimensions, lignes et matières utilisées dépendent de la fonction du bâtiment. Les volumes sont cubiques, sans ornementation.

Le style contemporain

L’architecture contemporaine est diverse, bien difficile parfois de s’y retrouver. Mais avec la démocratisation de l’accès à la propriété, le style s’est simplifié et régionalisé, par référence aux constructions traditionnelles anciennes.

Aujourd’hui, le style architectural est plutôt la garantie d’intégration dans le paysage environnant. Les municipalités sont très attachées au fait de ne pas tout permettre, afin d’éviter d’obtenir un effet d’éclatement et d’absence de repères. Il est clair que certains aménagements désastreux de zones balnéaires donnent plutôt raison aux tenants de l’homogénéité.

Cette démocratisation est aussi fondée sur l’industrialisation des matériaux ayant permis de faire baisser les coûts de construction (moins de temps passé sur les chantiers) ou au moins de rendre accessible les mêmes matériaux sur tout le territoire. Cette industrialisation s’est accompagnée d’une simplification des lignes et des volumes, autorisant la préfabrication et la normalisation de la mise en œuvre.

Lire l'article Ooreka

Respecter un style architectural local ou innover ?

Un projet de construction est souvent limité par le budget disponible, mais il est parfois adaptable.

Les avantages des styles architecturaux

Les styles permettent de se repérer immédiatement. Une bastide en pierre au toit en tuile canal vous fait penser à la Provence, tandis qu’une maison toute en longueur, aux murs de torchis et colombages, est associée au concept de longère Normande. D’une manière plus quotidienne, les lotissements municipaux contiennent des cahiers des charges qui se doivent d’être conformes à l’environnement bâti traditionnel du lieu d’implantation.

L’habitat dispersé est également soumis aux contraintes des règlements municipaux, qui peuvent être plus ou moins tolérants et appliqués avec plus ou moins de zèle. Alignement, couleurs de façades ou de volet, style de toit, matériaux non autorisés sont le quotidien que respectent les porteurs de projets de construction. Le permis de construire n’est d’ailleurs délivré que sous réserve du respect de ces obligations.

Le respect d’un style habituel a aussi l’avantage d’autoriser une évaluation facile du montant des travaux et de trouver de nombreux professionnels formés aux techniques constructives correspondantes.

Lire l'article Ooreka

Construire hors style

Le problème des styles imposés peut être la sensation d’uniformité. Construire en faisant preuve d’imagination peut amener du souffle dans un lieu qui en manquait. Les matériaux sont aussi de plus en plus diversifiés pour les mêmes fonctions, et les architectes aiment à donner leur touche, différente pour chacun d’eux, à une construction.

D’autre part, s’il est vrai que les maisons basiques, ne sortant pas de l’ordinaire, coûtent généralement moins cher, il est tout aussi vrai que l’imagination en architecture peut être source d’économies. Utilisation de bâtiments métalliques industrialisés, dérivés du bois autorisant de grande portée, nouveaux revêtements, recherche de l’éclairement naturel et bien d’autres concepts peuvent donner naissance à des bâtiments hors style, mais à l’habitabilité extraordinaire et à un coût maîtrisé.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés
Télécharger mon guide