Sommaire

Le mortier sans retrait est un mortier qui ne varie pas de volume en séchant. Pourquoi et comment le choisir ? Comment l'utiliser ?

Mortier sans retrait : principe

Caractéristiques

C’est un mortier spécial, conditionné en sac contenant un mélange sec de ciment Portland, d'agrégats et d’adjuvants garantissant la tenue du volume du mortier dans ses différentes phases (y compris durant le séchage). Vous trouverez aussi la dénomination équivalente « mortier à retrait compensé ».

Il ne contient pas de chlorure de calcium ou d’éléments ferreux, afin de pouvoir assurer dans les meilleures conditions possibles (pas d’acidité ou de corrosion provenant des éléments du mortier)  le scellement de pièces métalliques sur un support en béton.

Usage

Il sert principalement au calage, au scellement et au jointoiement de bases de machines, de bases de poteaux en béton armé ou en acier, de boulons d’ancrage.

Il est utilisable pour travailler sur des épaisseurs d'une cinquantaine de millimètres maximum.

Il peut également être utilisé pour des applications plus classiques, comme boucher des trous dans les surfaces de maçonnerie.

Lire l'article Ooreka

Comment utiliser du mortier sans retrait ?

Marche à suivre

En l'absence d'indications particulières, vous pouvez suivre les étapes suivantes.

  1. D'abord nettoyez les surfaces qui seront en contact avec le mortier. Grattez, puis enlevez la laitance et la poussière. Le béton doit être exempt de traces de graisse, d'huile ou de taches. Au besoin, utilisez un dégraissant adapté et laissez sécher.
  2. Vous devez réaliser la même opération sur l'autre surface de contact, par exemple la plaque métallique d'un poteau. Ne perdez pas de temps dans un éventuel ponçage, plus les surfaces seront rugueuses, plus le mortier accrochera.
  3. Une fois nettoyé, versez de l'eau sur le béton existant, en plusieurs fois, jusqu'à saturation. Si le support est ancien, vous pouvez aussi utiliser un primaire d'accrochage spécifique. Laissez l'eau disparaître. Attention à ce qu'il n'en reste pas, accumulée dans des trous de vis par exemple.
  4. Une fois les supports préparés, préparez le mélange dans un seau, en versant d'abord une partie de l'eau claire prévue à cet effet, puis le mortier en pluie. Malaxez vigoureusement pendant 5 minutes, puis complétez avec de l'eau jusqu'à obtention de la consistance désirée. Attention : en aucun cas les différents ajouts cumulés d'eau ne doivent dépasser la quantité figurant sur les proportions à respecter indiquées sur l'emballage.
  5. Appliquez le mortier à l'endroit souhaité, en vous aidant d'un outil ou en bourrant à la main. Vérifiez qu'il comble bien tout l'espace prévu et qu'il ne s'est pas créé de zones vides durant la mise œuvre.

Après la mise en œuvre

Nettoyez les traces de mortier excédentaire en enlevant le plus gros avec une truelle, puis en finissant avec un chiffon mouillé ou une grosse éponge très humide.

Couvrez la zone où le mortier a été appliqué avec un film plastique ou une laine minérale trempée d'eau pendant au moins deux jours, afin de protéger le mortier du soleil et du vent.

Si la température ambiante est inférieure à un vingtaine de degrés, le mortier mettra plus de temps pour sécher.

Quel est le prix du mortier sans retrait ?

Comptez environ 20 € le sac de 25 kg.

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide