Sommaire

Les panneaux OSB (Oriented strand board) sont constitués de grandes lamelles de bois orientées et assemblées avec des colles mélamine-urée-formol, phénoliques ou polyuréthannes. Les OSB peuvent être monocouche ou composés de trois couches croisées.

Ce matériau polyvalent et économique possède des propriétés souvent méconnues et offre un bon compromis prix/poids/solidité. Le point dans notre astuce.

Agglo de bois : un produit technique

Les propriétés de l'OSB proviennent du procédé de fabrication :

  • Les lamelles de bois encollées puis réparties en plusieurs couches, orientées différemment permettent d'optimiser la résistance et la stabilité du panneau.
  • L'OSB est adapté à de nombreux emplois structurels ou non. Il est réputé facile à scier, percer, usiner, défoncer et poncer.
  • Il se cloue, s'agrafe, se visse en rives, s'encolle, se peint et se teinte.

Dans le bâtiment, il est employé en : plancher, parois de mur et contreventement, panneau de toiture, support de couverture, construction à ossature en bois, etc.

Le contenu en formaldéhyde des panneaux est testé en fabrication. Ils sont classés selon la norme NF EN 300. La classe E1 correspond à une émission de formaldéhyde inférieur à 0,124 mg/m3 dans l'air ambiant. Depuis 2005, tous les panneaux OSB fabriqués en France sont de classe E1.

Quatre classes pour des usages différenciés

En Europe, il existe 4 classes d'OSB, définies par la norme européenne NF EN 300 :

  • OSB 1 : panneaux pour usage général et panneaux pour agencements intérieurs.
  • OSB 2 : panneaux travaillant utilisés en milieu sec.
  • OSB 3 : panneaux travaillant utilisés en milieu humide.
  • OSB 4 : panneaux travaillant sous contrainte élevée, utilisés en milieu humide.

Les fabricants proposent également, dans ces différentes classes, des spécificités complémentaires (panneau poncé ou non, rainure-languette ou bords droits, etc.). Les spécifications techniques sont données dans la EN 300 et les brochures des fabricants.

Emploi en contreventement

Les panneaux OSB peuvent être utilisés en voile travaillant de constructions à structure bois. Selon le format et l'épaisseur du panneau OSB, il peut être mis en oeuvre :

  • en contreventement extérieur (coté extérieur de l'ossature et protégé par un pare-pluie, une lame d'air et une vêture extérieure) ;
  • en contreventement intérieur (coté intérieur de l'ossature avec une protection éventuelle contre le feu pendant la durée de stabilité requise selon le local).

La justification du contreventement est définie par la résistance des panneaux, la résistance des ancrages rigides et la transmission des efforts entre panneaux.

Les caractéristiques physico-mécaniques des panneaux travaillant doivent être en conformité avec les exigences des règles de construction définies dans le DTU 31.2 de janvier 2011, Construction de maisons et bâtiments à ossature bois.

Panneaux OSB : fonctions et exigences

On distingue :

  • Les panneaux OSB pour usage intérieur en classe de service 1 (milieu sec) destinés aux emplois non travaillant. Ils doivent satisfaire au minimum aux exigences de la NF EN 300, type OSB 1.
  • Les panneaux OSB pour usage intérieur en milieu sec (classe de service 1), destinés aux emplois travaillant. Ils doivent satisfaire au minimum aux exigences de la norme NF EN 300, type OSB 2.
  • Les panneaux OSB pour un usage intérieur ou extérieur protégé en classe de service 2 (milieu humide) et destinés à des emplois travaillant ou non. Ils doivent satisfaire aux exigences de la norme NF EN 300, type OSB 3 ou OSB 4.

Ces ouvrages sont destinés à assurer une ou plusieurs des fonctions suivantes :

  • aspects ;
  • délimitation d'un volume ;
  • complément d'isolation thermique ou acoustique ;
  • protection aux chocs ;
  • protection des structures en cas d'incendie.

Agglo de bois : supports et entraxe

L'entraxe maximal des supports de ces panneaux est précisé pour chaque matériau de revêtement intérieur :

  • Il est déterminé par : les charges verticales, la résistance aux chocs de la paroi, la nature du revêtement extérieur et intérieur.
  • La largeur d'appui minimale est précisée pour chaque matériau de revêtement intérieur.
  • Si le panneau assure le contreventement, la protection du parement intérieur doit répondre aux exigences concernant la sécurité au feu (DTU Bois-Feu 88).

Pour approfondir ce sujet :

40 plans de maison

40 plans de maison : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour aménager intérieur et extérieur
  • 40 plans de maison illustrés et commentés
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Bois

Sommaire