Compteur électrique de chantier

Sommaire

Un particulier qui fait faire des travaux chez lui peut demander un raccordement provisoire au réseau électrique, de courte durée (mois de 28 jours) ou de longue durée, selon la durée estimée. Ce raccordement provisoire permet de bénéficier de l'électricité sur place, sans avoir à prendre d'abonnement.

Pour l'obtenir, des démarches précises sont à effectuer.

Raccordement provisoire de courte durée

Pour qui, comment ?

Le raccordement provisoire inférieur à 28 jours concerne généralement les foires et forains, ainsi que les chantiers rapides.

Ce type de raccordement s’effectue auprès du fournisseur d’électricité, qui transmet la demande au gestionnaire de réseau. Il faut donc tout d’abord choisir son fournisseur d’électricité qui établit un contrat de fourniture provisoire et vérifier que le fournisseur propose bien des offres de raccordement provisoires pour cette durée.

Il est ensuite nécessaire d'indiquer :

  • l'adresse du branchement ;
  • les caractéristiques du branchement provisoire (monophasé ou triphasé) ;
  • la puissance souscrite ;
  • la date de début de branchement ;
  • la date de fin de branchement.

Demande de raccordement provisoire

Le fournisseur d'électricité effectue lui-même la demande de raccordement provisoire auprès du gestionnaire de réseau de distribution.

La demande peut également s'effectuer directement auprès d'Enedis (ex ErDF), qui gère la presque totalité du réseau. Il faut d'abord lui indiquer le fournisseur choisi, et ensuite remplir une demande de raccordement provisoire. Puis, bien sûr, la signer (formulaire disponible sur le site d'Enedis s'il s'agit du gestionnaire de réseau) et la remettre à l'accueil du raccordement auquel la localité du branchement est rattachée.

La prestation du gestionnaire de réseau comprend le raccordement provisoire (en basse tension de puissance inférieure ou égale à 200 kVA), la mise en service, la dépose du raccordement et la résiliation.

Lire l'article Ooreka

Raccordement provisoire de longue durée

Dans le cas d'un raccordement provisoire de longue durée (supérieur à 28 jours) et d'une puissance supérieure ou égale à 36 kVA (kilovoltampère) :

Le demandeur choisit demande le raccordement provisoire au fournisseur qu'il aura choisi. Ce dernier transmet la demande à Enedis (s'il s'agit du gestionnaire de réseau).

Le gestionnaire de réseau instruit la recevabilité du dossier et le demandeur signe la lettre d'engagement.

Ensuite, Enedis réceptionne la lettre d'engagement, réalise le raccordement afin de le mettre en service et assure la gestion de la période d'engagement.

Le demandeur ou son fournisseur indique la date de dépose du dossier.

Raccordement provisoire : quelle facturation ?

Le gestionnaire de réseau facture l'opération de raccordement provisoire au fournisseur qui le refacture au particulier. Le particulier peut consulter le barème pour la facturation de l'opération de raccordement au réseau. Il s'agit de prestations forfaitaires lorsque l'intervention ne demande pas de travaux sur le réseau.

Le prix de la prestation varie en fonction des caractéristiques du terrain :

Pour un branchement provisoire sur un terrain nu (non fixe), comptez 155, 04 € TTC pour une opération groupée et 258,40 € TTC pour une opération isolée.

Pour un branchement provisoire sur un terrain semi-équipé (non fixe semi équipé), une opération groupée vous coûtera 115,83 € TTC. Une opération isolée reviendra 193,06 TTC.

Un branchement provisoire sur un terrain totalement pré-équipé (fixe) vous coûtera 65,23 € TTC pour une opération groupée, 108,70 € TTC pour une opération isolée.

En pratique, comment ça fonctionne ?

L'ensemble du matériel nécessaire au raccordement (câble, coffret équipé) est fourni par le particulier, sauf le compteur qui peut lui être loué :

  • environ 20 € par mois entier pour une puissance inférieure ou égale à 36 kVA ;
  • moins de 40 € par mois entier pour une puissance supérieure à 36 kVA.